Un rapport de la CECA assure que les Espagnols ont besoin de prendre davantage conscience face aux escroqueries bancaires

Un informe de la CECA asegura que los españoles necesitan concienciarse más frente a las estafas bancarias

Le patronat insiste sur le fait que les citoyens doivent faire davantage d’efforts pour être vigilants face aux dangers d’Internet

Un rapport de la CECA affirme que les Espagnols ont besoin de prendre davantage conscience des escroqueries bancaires
Naviguer sur Internet n’est jamais totalement exempt de risques

La CECA, l’organisation patronale qui regroupe plusieurs banques et caisses d’épargne, a réalisé un rapport dans lequel elle affirme que la population espagnole a besoin d’une plus grande sensibilisation et d’une meilleure formation sur les risques liés à Internet en ce qui concerne les escroqueries et les vols de données bancaires. L’entité souligne en réalité que les citoyens doivent être plus vigilants face à ces dangers.

La CECA se concentre sur les clients

Comme l’a révélé la CECA dans un rapport publié après une enquête sur la sécurité en ligne des citoyens, la population en général n’est pas aussi consciente des risques liés à la cybersécurité. En effet, bien que 85% de la population ait déjà entendu parler de la cybersécurité ou de son importance, seuls 57% y accordent de l’attention.

Par ailleurs, la population jeune est la plus confiante lorsqu’il s’agit de naviguer sur Internet, ce qui peut également représenter un risque en raison d’une confiance excessive. En réalité, de plus en plus de jeunes sont victimes de vols et d’escroqueries bancaires, en raison du développement de nouvelles techniques de hameçonnage. C’est pourquoi tout le monde doit être conscient que la navigation n’est jamais totalement sûre et prendre des mesures de sécurité de base pour éviter d’être victime de ces délits.

ciberseguridad trabajo

Naviguer sur Internet implique de prendre des précautions pour éviter de devenir victime de cybercrimes

Lectures sur le rapport de la CECA

Il ne fait aucun doute que les données que la CECA manipule sont indéniables en ce qui concerne une réalité qui affecte les clients des banques. Cependant, il est également vrai que ce rapport met l’accent sur la responsabilité potentielle des utilisateurs en tant que victimes, en négligeant en grande partie les défaillances des établissements bancaires qui ne vérifient pas que l’utilisateur en question est le titulaire du compte lorsqu’une escroquerie se produit.

C’est pourquoi l’Union européenne a récemment annoncé un changement de règles pour les banques, en confiant aux institutions financières la responsabilité d’améliorer leurs mécanismes de sécurité, notamment en ce qui concerne la vérification de l’utilisateur lorsqu’une importante somme d’argent est retirée. D’ici 2025, toutes les banques européennes devront avoir progressé dans cette voie de la cybersécurité si elles ne veulent pas être sanctionnées par l’Europe. Cela, ainsi que les facilités pour résilier les services, seront les prochaines tâches des banques.