Plus de 1 000 kilomètres d’autonomie : voici ce que promet la nouvelle batterie à état solide

Más de 1.000 kilómetros de autonomía: esto es lo que promete la nueva batería de estado sólido

Jusqu’à présent, les fabricants aspiraient à pouvoir créer ce type de batteries

Plus de 1 000 kilomètres d'autonomie : voilà ce que promet la nouvelle batterie à état solide
Ils promettent une efficacité bien supérieure à celle des batteries conventionnelles | Image : DALL-E

Les batteries à état solide sont sur le point de voir le jour. C’est du moins ce que disent plusieurs entreprises. Samsung travaille depuis longtemps sur ce type de batteries, mais il semble que c’est finalement SAIC, une entreprise chinoise de véhicules électriques qui a beaucoup d’intérêt à débarquer sur notre continent, qui va faire sensation. C’est pourquoi nous pourrions bientôt voir sur nos routes des voitures électriques capables de dépasser l’incroyable distance de 1 000 kilomètres d’autonomie.

Une batterie vraiment ambitieuse

D’après un article de KrAsia, l’entreprise chinoise SAIC a officiellement achevé le développement de batteries à électrolyte semi-solide. Pour l’instant, elles seraient très chères à produire, mais il est déjà prévu de les installer dans les premiers véhicules de la marque, plus précisément dans les berlines Zhiji L6, un véhicule qui pourrait gagner beaucoup d’autonomie grâce à cela.

En effet, l’objectif de cette technologie est précisément d’atteindre les 1 000 kilomètres d’autonomie, ce qui semble actuellement impensable mais pourrait se produire très bientôt grâce à ce type de batteries.

Cela s’explique par le fait qu’elles ont une densité énergétique bien supérieure à celle des batteries lithium-ion actuelles. Elles atteindraient entre 260 et 300 Wh/kg de densité énergétique. Une avancée qui est le fruit de la coopération entre différentes entreprises chinoises de divers secteurs, mais dont le principal bénéficiaire est SAIC, entreprise de véhicules qui envisage de débarquer en Europe très prochainement.

Pour résumer en quelques points, nous avons les éléments suivants :

  • SAIC a achevé le développement et les tests de batteries à électrolyte semi-solide.
  • Son objectif est de commencer la production et de les introduire dans un type de berline connu en Chine sous le nom de Zhiji L6.
  • Ces batteries pourraient offrir entre 260 et 300 Wh/kg de densité énergétique.
  • Elles visent à atteindre et dépasser les 1 000 kilomètres d’autonomie.
  • Cette avancée est le fruit de la collaboration entre différentes entreprises chinoises.
  • Les batteries à état solide ou semi-solide ont généralement une densité plus élevée que les batteries conventionnelles, ce qui leur confère une plus grande capacité.
  • Le problème est que, pour l’instant, ces technologies sont très coûteuses à produire, ce qui ne vaut pas la peine.

Il ne s’agit pas seulement d’un processus vraiment intéressant qui nous permettra de voir de nouveaux véhicules électriques avec une plus grande autonomie, mais qui montre également comment le pôle de l’innovation dans le domaine des véhicules se déplace lentement vers la Chine. Auparavant, la Chine était considérée comme un endroit dont le marché et la production automobile étaient de deuxième ou même de troisième classe. Cependant, elle a commencé à se réveiller en faisant pâlir des entreprises comme Tesla, qui a récemment demandé à ce que les véhicules électriques de ce pays soient limités.

Quoi qu’il en soit, cette avancée pourrait être cruciale dans le futur. En effet, il est vraiment nécessaire de trouver ce type d’alternatives aux batteries actuelles, car elles ne sont pas très efficaces et leur processus de fabrication est très polluant.