Activision dans une croisade de cesser et de s’abstenir contre la scène mod des anciens jeux Call of Duty

Activision on a cease & desist crusade against the older Call of Duty games

Dans le contexte : Call of Duty est l’une des séries de jeux les plus réussies de tous les temps, avec des centaines de millions d’exemplaires vendus pour PC et plusieurs générations de consoles. L’éditeur Activision exploite joyeusement cette popularité en publiant un nouveau jeu chaque année, tout en donnant à la communauté des moddeurs une chance de « rafraîchir » et de continuer à soutenir les anciens titres plusieurs années après la fin définitive du support officiel.

Même après de nombreuses années et plusieurs nouvelles itérations de la série, cependant, Activision défend toujours agressivement sa propriété intellectuelle lorsque les efforts de modding tentent d’aller au-delà de simples mises à jour graphiques ou de correctifs de compatibilité. Exemple : la société basée à Santa Monica vient de fermer deux projets de modding prometteurs pour COD : Modern Warfare 2 et d’autres jeux sortis il y a plus de dix ans.

La première victime de l’effort anti-modification renouvelé d’Activision est SM2, un projet de refonte majeur pour Modern Warfare 2, qui a commencé il y a plus de deux ans. L’équipe SM2 voulait amener le FPS 2009 aux temps modernes avec de nouvelles armes, des avantages en jeu, une nouvelle interface utilisateur, un nouveau système de progression et même un nouveau moteur graphique rétroporté de l’édition remasterisée de Modern Warfare sortie en 2016.

Cependant, l’énorme entreprise n’a même pas eu la chance de publier sa première version publique, car les avocats d’Activision Publishing ont d’abord contacté un membre de l’équipe SM2 avec une lettre de cessation et d’abstention. L’équipe a déclaré qu’elle se conformait à l’ordre juridique, effectivement éteindre toutes les opérations liées à SM2.

Le site officiel a disparu (même s’il a été enregistré sur Internet Archive), et la chaîne Discord officielle a également été fermée. Les fans et les joueurs de COD peuvent toujours voir ce que visait le projet SM2, car la chaîne YouTube officielle propose toujours de longues vidéos montrant les armes, le gameplay et les graphismes améliorés de MW2.

Une semaine après avoir menacé SM2, Activision s’est opposé à X Labs. L’équipe était chargée de créer des composants client et serveur personnalisés pour les jeux COD classiques, notamment Modern Warfare 2, Ghosts et Advanced Warfare. Les clients mis à jour ont donné aux nouveaux et anciens fans de COD la possibilité de jouer avec de nouvelles fonctionnalités et des améliorations de la qualité de vie, tout en fournissant une méthode pour accéder à la communauté de jeu COD d’une manière jugée plus sûre contre les pirates et les tricheurs par rapport aux versions officielles. .

X Labs était le « seul moyen sûr de jouer » aux anciens titres Call of Duty en ligne, streamer ModernWarzone remarqué, et maintenant cette opportunité a disparu aussi. Par rapport à SM2, cependant, l’affaire X Labs semble impliquer de véritables activités de piratage telles que l’offre de téléchargements torrent pour les fichiers de jeu. Quant à la croisade anti-modding d’Activision Blizzard, l’éditeur pourrait toujours décider de s’en prendre à Plutonium et à ses serveurs personnalisés pour les anciens titres de Call of Duty.


Découvrez le reportage du mois (sous-titré en français), l’IA gagnera t-elle face aux champion du monde du jeu de Go ? :