ADATA XPG SX8200 Pro présente des variations de performances notables entre ses versions

es

Hier encore, le média spécialisé Tom’s Hardware a signalé des différences de performances dans les disques ADATA. Plus précisément, le support a testé trois versions des disques ADATA XPG SX8200 Pro, montrant des différences de performances notables. Il semble que ces unités XPG destinées au jeu aient changé leur contrôleur ou la mémoire implémentée. Nous avons également contacté ADATA pour plus d’informations.

Il est généralement assez courant de modifier certains des composants des unités pour obtenir des prix plus bas. Ces modifications n’impliquent normalement pas de changements notables dans les performances des produits finaux. Mais dans ce cas, il semble que les modifications apportées au disque ADATA aient eu un impact significatif sur les performances du disque.

Le SSD ADATA XPG SX8200 Pro subit de lourdes pertes de performances en fonction du lecteur

La première version de ce lecteur ADATA XPG SX8200 Pro utilise le contrôleur SM2262ENG @ 650 MHz et les mémoires IMFT 64L TLC. À notre connaissance, la deuxième version utilise le contrôleur SM2262G @ 575MHz avec des mémoires Micron 96 TLC. Enfin, la troisième version utilise des mémoires Samsung TLC à 65 couches.

Sous CrystalDisk, le lecteur ADATA XPG SX8200 Pro v1 fonctionne de la même manière en lecture que le lecteur v3, mais il existe des différences d’écriture. Le lecteur v1 fonctionne de la même manière en écriture que le lecteur v2 mais les performances diminuent en lecture. Mais les plus grandes différences concernent les performances aléatoires 4K, qui vont de 15 à 21% à ce stade.

Nous avons contacté ADATA pour plus d’informations concernant ces informations. Comme ils nous le disent, les variations de performances peuvent varier en fonction des conditions de test et des plates-formes utilisées. Ils nous disent également que les contrôleurs SM2262EN et SM2262G de Silicon Motion offrent les mêmes performances que celles testées par ADATA.

Le fait est que les fabricants de SSD ne marquent pas les vitesses de lecture et d’écriture avec une marge de variance claire. Ils sont généralement marqués avec des vitesses où «jusqu’à» est indiqué, qui sont des maximums théoriques de laboratoire. La chose habituelle est généralement une perte de performance inférieure à 10% de ce qui est marqué par le fabricant. Il est encore temps d’analyser les performances marquées par le constructeur et les performances réelles.