Une rivière a changé de couleur à cause de la pollution : elle est désormais violette

Une Rivière A Changé De Couleur à Cause De La

Dans le Hertfordshire, les eaux de la rivière Mimram sont soudainement devenues violettes plusieurs heures après avoir servi de toile de fond à la présentation d’un plan de récupération des rivières de craie.

Les eaux de la rivière anglaise Mimram deviennent violettes à cause de la pollution / Twitter Feargal Sharkey,

Les eaux de la rivière English Mimram, qui traverse le nord du Hertforshire depuis Hertford, sont devenues violettes en raison de la pollution. Le phénomène a été photographié par un militant de Clear River, Feargal Sharkey, et fait référence au ruisseau qui, jusqu’à quelques heures plus tôt, avait servi de toile de fond à la présentation d’un programme de récupération environnementale des ruisseaux de craie, un type de rivière qui, comme le Mimram, provient de sources dans des paysages calcaires.

Lorsque la ministre de l’Environnement Rebecca Pow et des membres du Chalk Stream Restoration Group ont visité la rivière, les eaux semblaient claires. Peu de temps après, une fois partis, ils ont pris cette étrange couleur. Selon des militants, cet épisode met en lumière l’état désastreux des rivières britanniques, où 53% sont en mauvais état et seulement 14% en « bon état écologique ».

L’Agence pour l’environnement a déclaré que la rivière était déjà revenue à la normale lorsque les autorités sont arrivées pour enquêter, n’ayant trouvé aucune preuve de dommages causés aux plantes ou aux poissons par l’accident. La situation « elle continuera à être surveillée, avec de nouvelles visites et prélèvements, pour s’assurer de la bonne santé de cette rivière de gypseA déclaré un porte-parole de l’agence cité par Courrier quotidien.

On ne sait pas ce qui a rendu la rivière violette. Les activistes spéculent sur tout, des proliférations d’algues aux colorants industriels. Les rivières de gypse, coulant sur des matériaux très perméables au minéral, ont peu de ruissellement superficiel, ce qui se traduit par des cours d’eau contenant peu de matière organique et de sédiments, donc généralement très clairs.

Selon le président de Natural England Tony Juniper, ces habitats ont une caractéristique naturelle unique et, comme 85% de ces rivières de ce type se trouvent en Angleterre, le pays a « la responsabilité de s’assurer qu’ils sont en bonne santé« . Ces habitats, a-t-il ajouté, sont cependant soumis à « une gamme complexe de pressions, allant de la pollution due au ruissellement des routes à l’agriculture et aux eaux usées, en passant par les faibles débits provenant du captage pour l’approvisionnement public en eau« .