L’éclipse solaire annulaire assombrit le ciel du 10 juin : comment, où et quand voir l’anneau de feu

L'éclipse solaire annulaire assombrit le ciel du 10 juin : comment, où et quand voir l'anneau de feu

Le jeudi 10 juin, l’un des spectacles astronomiques le plus attendu et le plus fascinant de toute l’année : unéclipse annulaire de Soleil. Malheureusement, le phénomène ne sera que partiel pour lesItalie et même pas visible de partout dans la botte ; les régions du centre et du sud, par exemple, seront pratiquement coupées, tandis que celles du nord ne seront que caressées par l’événement. Depuis l’Ombrie centrale, où l’éclipse solaire partielle commencera à être perceptible, il ne sera possible d’observer qu’un segment infinitésimal de la disque solaire obscurci par le passage du lune, tandis que dans les villes les plus septentrionales comme Aoste, Varèse et Trente, il sera possible d’atteindre environ 5 pour cent du soleil obscurci. Rien de comparable au magnifique événement que l’on peut admirer par certaines régions canadiennes, sibériennes et groenlandaises, dans le ciel desquelles le merveilleux anneau de feu, qui aura une durée maximale de 3 minutes et 51 secondes au meilleur point d’observation. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur ce magnifique spectacle céleste.

Quelle est l’éclipse annulaire du Soleil

L’éclipse solaire est un phénomène astronomique qui se produit lorsque le disque lunaire transite au cours de la nouvelle lune (Nouvelle Lune) devant le solaire. Depuis la surface de la Terre, la taille apparente des deux disques qui se profilent sur la ciel est comparable, la Lune peut occulter complètement le Soleil (éclipse solaire totale) ou partiellement (éclipse solaire partielle) lorsqu’ils se chevauchent. En gardant à l’esprit que la Lune peut être plus ou moins proche de la Terre, la taille du disque lunaire varie en fonction de sa distance ; quand c’est plus loin (apogée) le disque est plus petit et ne peut pas couvrir complètement celui du Soleil lors des éclipses, il donne donc vie au spectaculaire anneau de feu des éclipses annulaires, comme celle visible le 10 juin depuis certaines régions de la planète.

Quand et à quelle heure aura lieu l’éclipse annulaire de Soleil

Comme indiqué, la date encerclée sur le calendrier de l’éclipse solaire annulaire est le jeudi 10 juin. L’Union des astronomes amateurs italiens (AUI) indique que l’éclipse partielle en Italie sera visible au nord de la latitude 42,4 ° N le long de la côte tyrrhénienne et au nord de celle 43,2 ° N pour la côte surplombant la mer Adriatique. Dans les villes du nord comme Milan, l’éclipse solaire partielle commencera peu de temps après onze heure et demi et atteindra son maximum à 12:18 (3,5% d’obscurcissement du disque solaire), se terminant vers 13h05. À Venise, le spectacle astronomique commencera à 11h48 et se terminera à 13h05, avec le maximum attendu à 12h25, tandis qu’à Florence, il commencera à 11h52 et se terminera à 12h49, avec le maximum attendu. à 12h20. Comme indiqué, plus la latitude le long de la botte est basse, plus le pourcentage du disque solaire « rongé » par le passage du satellite naturel de la Terre est faible. Dans la ligne virtuelle qui englobe idéalement les villes de Piombino, Sienne et Rimini, le passage de la Lune devant le Soleil entraînera une atténuation de seulement 0,5% du disque de l’étoile. De Pérouse vers le bas, le disque solaire ne sera pas touché par celui du satellite.

Comment voir l’éclipse annulaire du Soleil

Pour tous ceux qui souhaitent s’essayer à l’observation de l’éclipse solaire, il est essentiel de se rappeler que la vision directe de la étoile sans une protection oculaire appropriée, cela peut causer très grave dommages à la vue, jusqu’à cécité totale. Les lunettes de soleil normales et autres méthodes de bricolage sont insuffisantes et dangereuses pour l’observation directe. Aussi à travers le télescope ou d’autres instruments optiques non correctement équipés courent les mêmes risques, ainsi que des dommages à l’instrumentation. Il faut donc se tourner vers des boutiques spécialisées – comme celles d’instruments astronomiques/optiques – qui ont des boutiques spécialisées à vendre filtres, lunettes et des visières conçues et certifiées pour une observation sûre du disque solaire. Comme le souligne ce guide élaboré par l’astrophysicien Gianluca Masi, directeur scientifique de Projet de télescope virtuel (VTS), coordinateur italien de la Journée des astéroïdes et ambassadeur du projet « Dark Skies for All » de l’Union astronomique internationale (UAI), pour l’observation (indirecte) du phénomène, il est également possible de construire une sorte de pièce sombre, « faire un petit trou dans une carte suffisamment grande et l’utiliser comme ‘optique’ de projection sur un écran arrière, à environ un mètre du premier ». De cette façon, vous pouvez projeter l’ombre du Soleil et observer le segment « mangé » par le passage de la Lune. Pour ceux qui souhaitent profiter du spectacle dans sa splendeur maximale, cependant, depuis l’Italie, il sera également possible de suivre une diffusion en direct grâce au VTS de Masi, qui grâce à ses collaborateurs au Canada (de villes comme Toronto) diffusera l’observation de la « cercle de feu » à partir de 11h30, heure italienne, le 10 juin.