Dernière charge de charbon à Hawaï: désormais uniquement de l’énergie verte grâce aux méga batteries d’Elon Musk

Dernière Charge De Charbon à Hawaï: Désormais Uniquement De L'énergie

Hawaï est sur le point de remplacer la dernière centrale électrique au charbon par les batteries Tesla Megapack d’Elon Musk, liées uniquement à des sources renouvelables. Comment travaillent-ils.

Elon Musk et la station KES

Elon Musk et la station KES

Le dernier navire chargé de charbon est amarré dans les îles hawaïennes, destiné à alimenter la dernière centrale électrique à combustible fossile d’Oahu. Consommée cette livraison, la centrale sera définitivement fermée et Hawaï s’appuiera entièrement sur des sources renouvelables – telles que le photovoltaïque et l’éolien -, qui représentent déjà la principale source d’approvisionnement énergétique des insulaires. Nous sommes donc face à un adieu historique aux énergies fossiles pour produire de l’électricité, un cap vertueux d’un point de vue environnemental rendu possible grâce à Elon Musk et « ses » batteries Tesla Megapack.

C’est le magnat américain naturalisé sud-africain qui a diffusé sur Twitter – son réseau social préféré – les images du débarquement du dernier navire chargé de charbon à Hawaï, accompagnées de celles du Kapolei Energy Storage (KES), une immense station de stockage basée sur les propres batteries de Musk. Les Tesla Megapacks ne sont en fait que de gros accumulateurs d’énergie, capables de stocker jusqu’à 3,9 mégawattheures (Mwh). Il s’agit essentiellement de batteries lithium-ion rechargeables qui libèrent de l’énergie en cas de besoin, grâce à des onduleurs et des systèmes de connexion tout-en-un. Légèrement plus petits que les conteneurs colorés qui s’entassent sur les gigantesques navires de commerce, les Megapacks pèsent 23 tonnes et peuvent être connectés les uns aux autres pour créer un gigantesque réseau de stockage, prêt à accueillir et redistribuer l’énergie verte. Ce n’est pas un hasard si Musk a écrit sur son profil Twitter : « La dernière cargaison de charbon est arrivée à Hawaï en même temps que les batteries Tesla Megapack, qui permettront une énergie durable 24h/24 et 7j/7 ».

Hawaï, à travers les sociétés locales spécialisées Plus Power et Hawaiian Electric, a acheté 158 Tesla Megapacks pour développer la station de stockage d’énergie de Kapolei, qui garantira une capacité totale de plus de 560 Mwh. Leur but est d’accumuler de l’énergie à partir de sources renouvelables (par exemple lors des pics de production) et de l’injecter dans le réseau national pour répondre à la demande de pointe et lorsque ces sources ne sont pas disponibles. L’énergie solaire, par exemple, comme cela est évident pour tous, ne peut pas être collectée la nuit, tout comme les éoliennes ne peuvent pas fonctionner en l’absence de vent.

Crédit : Plus Power

Crédit : Plus Power

KES, situé à Kapolei sur l’île d’Oahu, travaillera à l’avenir en synergie avec le réseau Powerwall des particuliers à Hawaï, essentiellement des versions miniatures de Tesla Megapack conçues pour les besoins énergétiques domestiques. La station a été construite sur un grand terrain dans une « zone de sécurité » qui devrait résister à toute catastrophe naturelle, comme un tsunami.

« KES se connectera au réseau électrique hawaïen à la sous-station CEIP 138kV existante située à environ 2 500 pieds à l’est du site du projet. Le projet a obtenu un permis d’utilisation conditionnelle – mineur par le département de planification et d’autorisation de la ville et du comté d’Honolulu « , lit-on le site officiel de la station. Étant donné que chaque Tesla Megapack a une durée de vie estimée à 15 ans, les entreprises concernées ont prévu de remplacer les unités détériorées par de nouvelles. Ceux qui ne travaillent plus seront entièrement recyclés car ils sont riches en matériaux extrêmement précieux. Le projet devrait entrer en service au printemps de l’année prochaine.