Apple a perdu 85 milliards de dollars après la décision de l’App Store

Apple A Perdu 85 Milliards De Dollars Après La Décision

Vendredi 10 septembre, l’injonction prononcée par la juge fédérale Yvonne Gonzalez Rogers a fait s’effondrer le titre de 3,3%. Le même jour, les effets négatifs de cette baisse ont également atteint l’indice S&P 500, dont la multinationale Tim Cook représente la plus grosse part (2 500 milliards)

Coup dur pour Apple. Le vendredi 10 septembre, les actions de la société Tim Cook ont ​​chuté comme si de rien n’avait été vu depuis des mois. Déterminer cet événement fatal aurait été la première condamnation prononcée sur l’affrontement entre la multinationale américaine et Epic Games. L’injonction, signée par la juge fédérale Yvonne Gonzalez Rogers la semaine dernière, impose une interdiction difficile à digérer pour la société de Cupertino : contrairement à ce qui s’est passé auparavant, les développeurs pourront désormais se référer à des pages externes pour des achats in-app sans passer par le magasin de pommes mordu. Les utilisateurs des applications pourront choisir des options de paiement autres que celles proposées par le géant du web. Dans le même temps, la condamnation oblige Epic à verser des dommages et intérêts à Apple car, selon le juge, le développeur de jeux vidéo a enfreint les règles relatives à l’achat de contenus et de services au sein des applications.

Les conséquences de la peine

Le pourcentage correspond à 3,3% et constitue le préjudice subi par le titre. C’est un bilan négatif. Apple n’avait pas vu de telles baisses depuis le 4 mai. D’un seul coup, environ 85 milliards de dollars se sont évaporés de la capitalisation boursière de l’entreprise fondée par Steve Jobs. Le crash de vendredi représente la première chute hebdomadaire de l’entreprise en 3 semaines. Il faut dire que, depuis cette année, la valeur des actions a augmenté de 12%.

1631630208 586 Apple a perdu 85 milliards de dollars apres la decision

Mauvaise nouvelle également pour l’indice boursier Standard & Poors 500, qui a de nouveau plongé vendredi, enregistrant un -0,8%. News, cette dernière, tout à fait normale. Parmi les nombreuses sociétés de l’indice nord-américain, Apple est l’action la plus pondérée, avec une valeur marchande d’environ 2,5 billions (2,5 billions). Un chiffre astronomique qui a largement contribué à l’effondrement du S&P 500, comme si l’indice avait subi un fort contrecoup. Pour être précis, un quart de cette chute est attribué à la pomme mordue.