Facebook veut diminuer la diffusion de contenu politique dans le fil d’actualité

Facebook Veut Diminuer La Diffusion De Contenu Politique Dans Le

Facebook veut réduire le contenu politique dans les « News ». Les tests ont commencé en février 2021 et ont impliqué des utilisateurs de différents pays : Canada, Brésil et Indonésie. L’opération signifie que la probabilité que quelqu’un commente ou partage du contenu politique sera réduite. Les « résultats positifs » ont incité l’équipe américaine du réseau social à étendre le projet à l’Espagne, au Costa Rica, à la Suède et à l’Irlande.

Facebook essaie de réduire la diffusion de contenu politique dans la « Section Actualités ». L’expérience a commencé en février 2021 et souhaite rencontrer les utilisateurs qui se sont plaints de l’écrasement de ces informations par rapport aux autres. Au début, le projet impliquait un petit pourcentage de personnes de différents pays : Canada, Brésil et Indonésie. Maintenant, après les « résultats positifs », la plate-forme de Mark Zuckerberg souhaite étendre les tests également au Costa Rica, en Irlande, en Suède et en Espagne.

L’opération signifie que la probabilité que quelqu’un commente ou partage du contenu politique sera réduite. Dans le même temps, l’accent est mis davantage sur les éléments qui permettent aux utilisateurs de fournir des commentaires négatifs sur certaines actualités politiques. Selon Aastha Gupta, directrice de la gestion des produits de Facebook, « ces changements affecteront le contenu du débat public et les utilisateurs constateront un impact sur leur trafic ».

Les informations pertinentes sur la pandémie diffusées par des organisations faisant autorité telles que l’Organisation mondiale de la santé et le Center for Disease Control and Prevention sont exclues des tests. En plus de ces derniers, les agences de santé nationales et régionales, les services des pays touchés, le contenu des agences et services gouvernementaux officiels seront également exemptés.

Parce que WhatsApp a bloqué deux millions de comptes en Inde

Mais à quel point la politique affecte-t-elle?

Porté par un débat sur quel contenu déclenche les meilleures interactions, le réseau social tente donc de changer de nature. Il n’en demeure pas moins que le commentaire et le partage font partie des quelques activités des utilisateurs que les agences externes peuvent mesurer et évaluer. En outre, des études ont montré de manière écrasante que le contenu politique, en particulier le contenu de droite, domine et façonne les interconnexions de la plus grande communauté virtuelle du monde.

Facebook ne partage pas cette vision des choses. En effet, selon ses données, la politique représente un maigre 6% de ce que les utilisateurs voient réellement sur la page d’accueil. Cette très petite tranche comprend les publications publiées par des amis ou des pages (qui sont des profils publics créés par des entreprises, des marques, des célébrités, des médias, des causes, etc.). Un pourcentage destiné à diminuer encore si l’expérience est réussie.