Le représentant de Call of Duty explique pourquoi la marque d’Activision est absente de la bande-annonce et de la liste des magasins de Vanguard

Le Représentant De Call Of Duty Explique Pourquoi La Marque

Une patate chaude: il semble qu’une autre propriété tente de se distancer d’Activision Blizzard dans le cadre d’un procès pour discrimination et harcèlement sexuel intenté contre l’entreprise. Cette fois, Call of Duty: Vanguard manque mystérieusement le nom et le logo d’Activision. Un représentant du jeu a répondu à l’absence, bien que l’explication ne soit pas vraiment révélatrice.

C’était un utilisateur de Twitter Néoxon619 qui a remarqué pour la première fois qu’à la fin de la bande-annonce de COD: Vanguard, le logo d’Activision n’est pas visible aux côtés des studios de développement Sledgehammer Games, Treyarch et Beenox. Kotaku rapporte que cela est inhabituel car la marque a été présente dans les bandes-annonces de la série dès 2011 Call of Duty: Modern Warfare 3, la première vidéo téléchargée sur la chaîne YouTube officielle de Call of Duty.

Le seul endroit où le nom d’Activision est mentionné tout au long de la vidéo est dans les informations de copyright en petits caractères, ce qui est une exigence légale.

Neoxon619 a également découvert que le logo d’Activision était manifestement absent de la page Call of Duty: Vanguard sur Battle.net, bien que le nom soit très visible sur d’autres titres CoD répertoriés sur la boutique numérique de l’entreprise.

Kotaku a contacté un représentant d’Activision pour lui demander pourquoi le nom et le logo manquaient dans une version aussi médiatisée. « Call of Duty a continué à se développer dans un univers incroyable d’expériences », ont-ils déclaré. « C’était un choix créatif qui reflète la façon dont Vanguard représente le prochain opus majeur de la franchise. »

Bien que le représentant ait reconnu la suppression de la marque Activision, il est difficile d’imaginer qu’il s’agissait d’un « choix créatif » et non d’un résultat direct du procès qui accuse l’entreprise de harcèlement, de discrimination, de sexisme et de promotion d’une culture « frat boy ». Cela a déjà permis à T-Mobile, Astro, l’armée américaine, Coca-Cola, Pringles et bien d’autres de retirer leurs parrainages des ligues Call of Duty et Overwatch. Nous avons également vu le président de Blizzard, J. Allen Brack, trois développeurs senior quitter l’entreprise.