Le portage PC d’id Software de Super Mario Bros. 3 a été donné au Strong Museum of Play

Le Port Pc D'id Software De Super Mario Bros. 3

De l’autre côté du miroir: Une première démo d’un port PC de Super Mario Bros. 3 de l’équipe qui a ensuite formé id Software a trouvé sa place au Strong National Museum of Play. Bien que Nintendo n’ait jamais accepté l’offre de l’équipe d’amener Mario sur PC, il est amusant d’imaginer une chronologie alternative où les deux ont uni leurs forces pour amener Mario sur les ordinateurs de bureau.

Avant de connaître le succès avec des franchises comme Doom et Quake, l’équipe qui allait devenir id Software a développé un portage de validation de principe de Super Mario Bros 3. pour PC. Ils sont allés jusqu’à envoyer le jeu à Nintendo dans l’espoir d’obtenir le feu vert pour travailler sur une offre officielle, mais Nintendo a refusé.

Bien que l’histoire ne soit pas exactement un secret, elle n’était pas vraiment connue non plus, jusqu’à ce que John Romero partage une vidéo de la démo sur Twitter en 2015. Maintenant, grâce au Strong National Museum of Play, elle vivra indéfiniment. .

Andrew Borman, un conservateur de jeux numériques au Musée, a déclaré à Ars Technica par e-mail qu’un développeur de jeux avait fait don d’une démo du port PC SMB3. « Ils n’ont pas travaillé sur ce terrain, au lieu de recevoir [it] pendant leur travail », a déclaré Borman. « Ce n’était pas quelque chose que je m’attendais à voir dans ce don, mais c’était extrêmement excitant, après avoir vu la vidéo que Romero a partagée en 2015 », a-t-il ajouté.B

Avant d’essayer le jeu, Borman a fait une copie de la disquette originale et l’a exécutée sur un émulateur pour la comparer à la vidéo de Romero.

« C’est une première démo, cependant, et il manque de nombreuses fonctionnalités et finitions qui auraient été vues si les développeurs avaient pu travailler avec Nintendo pour créer une version commerciale complète », a déclaré Borman.

Le musée n’a pas encore l’intention d’exposer le jeu au public, mais Borman a déclaré que les chercheurs et autres personnes intéressées pourront en faire la demande.