Cette société a pour objectif de proposer un nouvel OS de jeu pour concurrencer SteamOS et Windows

This company aims to offer a new gaming OS to compete with SteamOS and Windows

Futur : L’une des réalisations les plus importantes de Steam Deck est de prouver que les développeurs peuvent contourner un système d’exploitation PC pour fournir une interface accessible aux consoles de jeux portables compactes. Playtron espère s’appuyer sur la stratégie de Valve pour proposer un système d’exploitation orienté jeu prenant en charge plusieurs sites marchands de jeux PC et facteurs de forme, en commençant éventuellement par le Steam Deck.

La startup de jeux Playtron développe un système d’exploitation qui divise la différence entre Windows, SteamOS et Android pour offrir une expérience indépendante de la plate-forme. Mis à part sa description sur le site Web Playtron, les détails sur PlaytronOS sont vagues. Cependant, la société offre aux clients de la GDC 2024 un aperçu du système d’exploitation.

Playtron décrit son système d’exploitation comme similaire à l’écosystème de jeu Windows, sauf qu’il est extrait dans un système d’exploitation léger distinct. Comme SteamOS, il permet aux utilisateurs de jouer à des jeux PC avec une interface adaptée aux appareils autres que de bureau – en d’autres termes, il est convivial pour les contrôleurs. PlaytronOS diffère par sa prise en charge de plusieurs vitrines de jeux, notamment Steam et Epic Games Store.

On ne sait pas exactement comment le système basé sur Linux exécutera les jeux Windows, mais Proton – la clé derrière la vaste gamme de compatibilité de SteamOS – est la réponse probable. Le clip ci-dessus montre Playtron exécutant divers titres sur un Lenovo Legion Go.

YouTube video

Actuellement, le système d’exploitation prend en charge les architectures Arm et x86. La société prévoit de le lancer sur les PC de jeu portables plus tard cette année et sur les appareils mobiles 5G en 2025. PlaytronOS s’étendra à terme aux ordinateurs de bureau, aux téléviseurs, aux casques VR, aux centres de données et aux voitures.

La roadmap de Playtron reste vague, mais elle pourrait concéder sous licence son système d’exploitation portable à des sociétés comme Asus, Lenovo, MSI et GPD, qui ont récemment lancé des concurrents Steam Deck basés sur Windows. Bien que ces nouveaux ordinateurs de poche Windows soient plus rapides que le Steam Deck, la conception orientée bureau de Windows 11 les freine.

Valve n’a pas encore commencé à octroyer une licence à SteamOS, mais Bazzite peut le cloner sur divers appareils. Microsoft a annoncé son intention de résoudre les problèmes de Windows sur les ordinateurs de poche, mais n’a pas expliqué comment il compte y parvenir sans gâcher l’expérience de bureau.

Playtron espère cibler le public « core casual », qui, selon lui, est mal desservi. Le diagramme de Venn sur son site Web indique l’objectif de fournir un écosystème unique s’étendant sur PC, console et mobile. Bien que PlaytronOS prenne en charge plusieurs vitrines, la société souhaite améliorer la visibilité des jeux indépendants avec une vitrine « Playtron Select » organisée par la communauté.

L’équipe qui développe le système d’exploitation possède des années d’expérience de travail avec Google, Amazon, Sony, Samsung, Meta et de nombreuses autres sociétés. Par ailleurs, la société prévoit d’exploiter largement la communauté Linux via des outils de recrutement et de communauté.

Détente, découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps dans la vidéo ci-dessous :

YouTube video