La part du navigateur de Microsoft Edge diminue pour la première fois en 14 mois

Microsoft Edge

Qu’est-ce qui vient de se passer? Après des mois à voir sa popularité augmenter, Microsoft Edge est-il en train de perdre de son élan? Cela ressemble certainement à cela. Le navigateur a vu sa part de marché baisser en avril, marquant la fin de quatorze mois consécutifs de croissance.

Le passage à une version basée sur Chromium a amené de nombreux nouveaux utilisateurs sur Edge. Une société d’analyse (NetMarketShare) a mis sa part de marché en mars 2020 à 7,59%, au-dessus de 7,19% de Firefox.

C’était une autre bonne nouvelle pour Microsoft le mois dernier lorsqu’une autre société d’analyse – StatCounter – a rapporté qu’Edge avait ajouté des utilisateurs au cours des derniers mois alors que la base d’utilisateurs de Firefox diminuait, bien que cela donne toujours au navigateur de Mozilla une plus grande part de marché.

Le rapport de StatCounter pour avril, cependant, montre un changement dans la fortune d’Edge. La part de marché du navigateur est passée de 3,45% en mars à 3,39% en avril, sa première baisse depuis l’introduction de l’Edge à base de chrome en janvier 2020.

Source: StatCounter Global Stats – Part de marché des navigateurs

Bien que la baisse ait peut-être anéanti les espoirs de Microsoft de dépasser Firefox à court terme, il semble que Edge volonté prendre la troisième place derrière Safari et Chrome finalement; La part de Firefox a diminué d’un pourcentage légèrement plus élevé le mois dernier que celle d’Edge: 0,09% contre 0,06%

Edge a toujours une tâche insurmontable pour rattraper le leader Chrome, qui détient une part de marché de près de 65%. Internet Explorer et Edge Legacy, désormais retraités, ont tous deux vu leurs parts chuter en dessous de 1%.

Comme l’a noté TechRadar, une partie de la croissance d’Edge au cours des 12 derniers mois était le résultat du passage des utilisateurs d’IE et d’Edge Legacy, une tendance qui a peut-être pris fin.

Microsoft espère que le déclin n’était qu’un échec temporaire. Nous aurons une image plus claire le mois prochain.