Le réalisateur de Madame Doubtfire souhaite faire un documentaire sur Robin Williams

El director de La Señora Doubtfire quiere hacer un documental sobre Robin Williams

Mais l’acteur ne voulait pas que son image soit utilisée une fois décédé.

Le réalisateur de Madame Doubtfire souhaite faire un documentaire sur Robin Williams
Madame Doubtfire, impossible de distinguer Robin Williams là-bas

Il y a des acteurs qui marquent et pas seulement les spectateurs. Tel fut le cas de Robin Williams, un acteur qui malheureusement s’est révélé être plus heureux devant les caméras que derrière. Mais, tant qu’il était avec nous, il nous a laissé d’innombrables heures de sourires et de joie, et cela semble également avoir été le cas pour Chris Columbus, qui a dirigé l’interprète en 1993 pendant le tournage de Madame Doubtfire, sauf qu’il lui a laissé quelques minutes de métrage.

Quelques minutes, ou plutôt quelques heures, car le réalisateur de Harry Potter à l’école des sorciers et Harry Potter et la chambre des secrets, ainsi que producteur des autres films du sorcier à lunettes, affirme posséder 900 boîtes d’anciens enregistrements des jours de Madame Doubtfire, ce qui équivaut, selon ses propres termes, à « près de 2 millions de pieds de pellicule », soit plus de 600 000 mètres de bobine, ou 33 Oppenheimers, rien que ça.

Robin Williams aimait improviser

Il n’est pas un secret que le père de Zelda, Williams, mais Zelda, si, ainsi nommée d’après les jeux, aimait improviser, et d’ailleurs Columbus raconte une anecdote selon laquelle au début du tournage de Madame Doubtfire, Williams s’approcha de lui et lui dit « Je te donnerai trois ou quatre prises de ce qui est écrit et ensuite nous verrons ce qui se passe », en d’autres termes, il s’éloignerait du scénario coûte que coûte; au moins, il prévenait.

Il a fait cela tant de fois que finalement, le cinéaste, au lieu de le réprimer, a cadré exclusivement des caméras sur lui pour capturer ces moments, ainsi que d’autres consacrées à montrer comment le reste du casting, dans ce cas Sally Field et Pierce Brosnan, sortaient de leur personnage et se mettaient à rire. Avec tout ce matériel, il est normal que Chris Columbus veuille rendre hommage au cher Williams, et quoi de mieux pour cela qu’un documentaire, bien qu’il y ait un problème.

Interdiction d’utiliser son image

Le principal obstacle rencontré par le réalisateur et scénariste a été que, apparemment, Robin Williams a écrit qu’il ne voulait pas que son image soit utilisée après sa mort, bien que nous ne sachions pas s’il faisait référence uniquement aux scènes de son Génie d’Aladdin pour Disney (bien que la société les ait utilisées quand même dans Il était une fois un studio) ou aux prises d’autres films pour d’autres studios (bien que Madame Doubtfire soit de Disney, enfin de 20th Century Studios, mais c’est pratique la même chose).

Mais comme le souligne Columbus, il ne veut pas faire une suite ni un reboot ni rien du genre, cette idée a été abandonnée la même année où Robin Williams est décédé, bien qu’il lui ait présenté un scénario « vraiment solide » que l’acteur a rejeté, il veut juste faire un documentaire montrant au monde la méthode qu’il suivait et comment il rendait les personnes heureux, et si Disney essaie autre chose, il leur fera connaître son refus.

Cet article suggère de manière objective et indépendante des produits et services qui peuvent intéresser les lecteurs. Lorsque l’utilisateur effectue un achat via les liens spécifiques figurant dans cette news, Netcost-security.fr perçoit une commission. Rejoignez la chaîne Netcost-security.fr des bonnes affaires pour être informé des meilleures offres avant tout le monde.

Détente, découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps dans la vidéo ci-dessous :

YouTube video