La Corée du Nord effectue le 15e essai de missile balistique de l’année

La Corée Du Nord Effectue Le 15e Essai De Missile

Samedi dernier (7), la Corée du Nord a tiré un missile balistique depuis un sous-marin positionné sur sa côte est, dans l’océan Pacifique. Le lancement marque le 15e test de missile du pays cette année seulement et est intervenu trois jours seulement après le test le plus récent.

Selon des responsables sud-coréens, le fait que cette succession de tests ait eu lieu à la veille de l’investiture du nouveau président élu de Corée du Sud, Yoon Suk-yeol, est à noter.

Selon l’agence de presse Yonhap, l’armée sud-coréenne a détecté le tir, tiré au large de la ville nord-coréenne de Sinpo, à 14h07 heure locale (02h07 GMT).

Le missile a parcouru environ 600 km et atteint une altitude maximale de 60 km, de sorte que, contrairement aux missiles précédents, il n’a pas atteint le bord de l’espace, retombant sur Terre dans des eaux en dehors de la zone économique exclusive du Japon, selon l’Associated Press ( AP).

Yonhap a décrit ce lancement comme un test d’un « mini-SLBM » (mini-missile balistique lancé par sous-marin). Selon l’AP, il s’agissait du premier test basé sur un sous-marin depuis un vol d’octobre 2021 qui a lancé un missile à courte portée depuis le sous-marin 8.24 Yongung.

La Coree du Nord effectue le 15e essai de missile
Le vilain tir nord-coréen d’un missile balistique à courte portée depuis un sous-marin samedi dernier (7). Image: Reproduction du télégramme Amir Tsarfati

« Acte menaçant », selon les États-Unis et la Corée du Sud à propos d’un missile nord-coréen

Les responsables des services de renseignement américains et sud-coréens enquêtent sur le test de missile de samedi comme un « acte menaçant grave qui porte atteinte à la paix et à la stabilité internationales » et viole les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

« La récente série de lancements de missiles depuis le Nord sont des actes de menace grave qui compromettent la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et la communauté internationale, et une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies », a déclaré l’état-major. une déclaration. « Se préparant à la possibilité d’un lancement supplémentaire, nos militaires suivent et surveillent les mouvements connexes, et maintiennent une posture de pleine préparation. »

Ces derniers mois, la Corée du Nord a intensifié ses activités d’essais de missiles. La plus importante d’entre elles, depuis 2017, a eu lieu en mars, lorsqu’un missile balistique intercontinental tiré à travers le pays a atteint une altitude de 6 000 km, parcourant 1 100 km depuis son site de lancement avant de tomber dans les eaux japonaises.

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !