Un nouvel appareil aide les malvoyants à « voir »

Un Nouvel Appareil Aide Les Malvoyants à "voir"

Un nouveau système promet d’aider les malvoyants à voir grâce à la technologie infrarouge, selon papier soumis à un examen par les pairs et produit par l’Université technologique de Munich, Allemagne.

L’appareil se compose d’une monture de lunettes imprimée en 3D et d’une caméra 3D avec retour haptique, ainsi que d’un bracelet doté de 25 actionneurs. Ces actionneurs projettent une sorte de « grille » capable de déterminer la proximité et l’orientation des objets autour de l’utilisateur.

De nouvelles lunettes peuvent aider les malvoyants à voir les obstacles grâce à la technologie infrarouge et aux vibrations

De nouvelles lunettes peuvent aider les malvoyants à voir les obstacles grâce à la technologie infrarouge et aux vibrations (Image : Zahn, Khan et al/Reproduction)

En gros, il ne s’agit pas de « voir » au sens de voir les formes des objets, mais de « voir » pour percevoir les distances et les profondeurs. Et l’avantage d’utiliser la technologie infrarouge est que l’appareil en question fonctionne même dans l’obscurité.

« Même ces dernières années, les personnes malvoyantes sont confrontées à un défi constant pour voir et naviguer », ont déclaré Manuel Zahn et Armaghan Ahmad Khan, co-auteurs de l’étude. « L’outil le plus courant à la disposition de ce public est la canne. Bien qu’il permette une bonne détection des objets dans la zone immédiatement autour de ses utilisateurs, il n’a pas la capacité de trouver des obstacles plus loin.

Les actionneurs sont la clé du succès de cette expérience : ils vibrent en fonction de la distance à un obstacle détecté. Cette vibration projette « l’image » sur les lunettes, là où la caméra est installée. Plus l’utilisateur se rapproche de l’obstacle, plus les vibrations sont fortes.

Selon papier, lors de tests volontaires, le système a montré une précision de 98 %. Les tests ont impliqué cinq volontaires, qui ont tous réussi à naviguer, sans erreur, sur un itinéraire avec des obstacles positionnés sur leur chemin. Non seulement personne n’a commis d’erreur, mais après deux ou trois tentatives, les volontaires ont commencé à parcourir le chemin plus rapidement.

Il y a aussi l’avantage supplémentaire que les lunettes n’ont pas besoin d’écouteurs ou de casques. En d’autres termes, il n’a pas à empêcher les autres sens – comme l’ouïe ou l’odorat – de fonctionner.

L’article en question est en pré-publication sur arXiv, en attente d’examen scientifique.

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !