Les astronautes de l’ISS subissent un examen de contamination à l’ammoniac

Les astronautes de l'ISS subissent un examen de contamination à l'ammoniac

Les astronautes Victor Glover et Mike Hopkins, tous deux de la NASA, ont dû passer des examens après une promenade devant la Station spatiale internationale (ISS) ce samedi (13). On soupçonne qu’ils ont subi une contamination à l’ammoniac lors d’une procédure de réparation du système de refroidissement externe de la station.

Le produit chimique toxique est pompé à travers des tubes pour maintenir la température de l’ISS stable. Sans le système de refroidissement, l’extérieur de la station peut atteindre 121 ° C. Hopkins et Glover étaient à proximité de l’un des tubes d’ammoniac lorsqu’il a été déconnecté.

Les astronautes de la NASA Victor Glover (à gauche) et Michael Hopkins ont effectué leur troisième sortie dans l'espace ensemble ce samedi matin.  Image: NASA / Divulgation
Les astronautes de la NASA Victor Glover (à gauche) et Michael Hopkins ont effectué leur troisième sortie dans l’espace ensemble ce samedi matin. Image: NASA / Divulgation

Bien que le contrôle de mission et les astronautes savaient que des flocons d’ammoniac congelés seraient libérés, ils sont sortis du tuyau plus que prévu. Par conséquent, des précautions de sécurité supplémentaires étaient nécessaires. Hopkins alla jusqu’à dire qu’il avait l’impression que des flocons étaient entrés en contact avec la visière de son casque et Glover se plaignit de l’irritation de ses yeux.

Un contrôle visuel a montré que les combinaisons des astronautes étaient exemptes de cristaux d’ammoniac. Quatre heures après le début de la sortie prévue de six heures dans l’espace, Mission Control a déclaré que les astronautes avaient déjà passé suffisamment de temps au soleil pour éliminer tout résidu d’ammoniac de leurs combinaisons.

Une enquête permettra de s’assurer que les cristaux d’ammoniac sont entrés dans la chambre de décompression une fois la sortie dans l’espace terminée. Une attention particulière est nécessaire car l’équipe veut s’assurer qu’aucune ammoniaque n’a été introduite dans la station, car la substance est corrosive et peut irriter les yeux et les poumons.

L'ingénieur de vol de l'Expédition 64 Michael Hopkins prépare la structure en treillis bâbord de la Station spatiale internationale pour les futures mises à niveau des panneaux solaires.  Image: NASA / Divulgation
L’ingénieur de vol de l’Expédition 64 Michael Hopkins prépare la structure en treillis bâbord de la Station spatiale internationale pour les futures mises à niveau des panneaux solaires. Image: NASA / Divulgation

Les autres tâches de ce samedi comprenaient: le remplacement d’une antenne pour les caméras de casque, la redirection des câbles Ethernet, le serrage des connexions sur une plate-forme d’expérimentation européenne et l’installation d’un anneau métallique sur le couvercle thermique de la trappe.

C’était la sixième sortie dans l’espace – et, si tout va bien, la dernière – pour cet équipage. C’était la quatrième marche dans l’espace de carrière de Glover et la cinquième dans la carrière de Hopkins. Glover a maintenant passé un total de 26 heures et 7 minutes hors de l’ISS, et Hopkins a passé 32 heures et 1 minute à marcher dans l’espace.

Les membres de l’équipage de la station spatiale ont effectué 237 sorties dans l’espace à l’appui de la mise en place et de l’entretien du laboratoire orbital. Les astronautes ont déjà passé un total de 62 jours, 3 heures et 54 minutes à travailler à l’extérieur de la station.

Via: Tendances numériques/Nasa