La rentrée d’un satellite soviétique de 39 ans repérée dans le sud du Brésil

La Rentrée D'un Satellite Soviétique De 39 Ans Repérée Dans

Un satellite espion soviétique qui était en orbite depuis près de 40 ans est rentré dans l’atmosphère lundi soir (03) au-dessus du sud du Brésil. Le phénomène a été repéré par les caméras de BRAMON, le réseau brésilien d’observation météorologique en direct, ainsi que par plusieurs internautes qui ont enregistré le moment où le satellite s’est brisé incandescent dans le ciel. Regardez la vidéo :

Plusieurs témoignages ont été publiés sur les réseaux sociaux faisant état de l’observation d’une grande et lente boule de feu traversant le ciel du Paraná, Santa Catarina, Rio Grande do Sul et même de l’Uruguay. Beaucoup pensaient qu’il s’agissait d’un météore ou simplement d’un autre passage des satellites Starlink de SpaceX. Mais, à partir de l’analyse des vidéos, BRAMON a conclu qu’il s’agissait de la rentrée du satellite Cosmos 1437 (code NORAD 13770).

La rentree dun satellite sovietique de 39 ans reperee dans
Satellite Cosmos 1437 avant son lancement – ​​Crédits : Anatoly Zak / RussianSpaceWeb.com

Cosmos 1437 était un satellite espion soviétique lancé le 20 janvier 1983 dans une fusée Vostok-2M depuis le cosmodrome de Plesetsk dans l’ex-Union soviétique. Son orbite se détériorait depuis un certain temps et sa rentrée devait avoir lieu lundi soir (3e).

Il est difficile de prédire l’heure et l’emplacement exacts de la rentrée d’un objet, mais Aerospace a réussi à le faire avec une précision enviable. Il a prédit la rentrée de Cosmos 1437 au-dessus du Brésil, à 21h02 (GMT) ce lundi (3e). C’est exactement à ce moment que la station de surveillance des météores JJS2/SC de Monte Castelo a enregistré le satellite rentrant dans notre atmosphère.

La rentree dun satellite sovietique de 39 ans reperee dans
Prévisions de rentrée du satellite Cosmos 1437 – Source : Aérospatiale

Cosmos 1437 est du même modèle (Tselina-D) que le satellite soviétique qui a été détruit en orbite lors d’un test de missile anti-satellite réalisé par la Russie le 15 novembre dernier. Le test russe a laissé des milliers de fragments en orbite terrestre, ce qui a mis à rude épreuve la Station spatiale internationale et les agences spatiales du monde entier.

En revanche, la rentrée de Cosmos 1437, qui s’est produite naturellement, n’a fait courir aucun risque aux autres satellites en orbite, ni à la population. Selon BRAMON, une grande partie de sa matière constitutive s’est vaporisée pendant le passage atmosphérique.

Seules les parties les plus massives et résistantes sont capables de supporter la chaleur de la rentrée, mais celles-ci sont probablement tombées dans l’océan, après avoir traversé les états du Paraná, Santa Catarina et Rio Grande do Sul, en plus de l’Uruguay. Ce fut une belle tournée d’adieu de Cosmos 1437, après 39 ans en orbite autour de notre planète.

Image d’ouverture : Conception artistique de la rentrée d’un satellite dans l’atmosphère – Crédits : ESA/D. Ducros

J’ai regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !