James Webb: La couverture pare-soleil est sortie

James Webb: La Couverture Pare Soleil Est Sortie

L’agence spatiale américaine (NASA) a annoncé ce jeudi (30) que les ingénieurs responsables du télescope spatial James Webb (JWST) ont sorti et enroulé les capots qui protègent les fines couches du bouclier solaire de l’instrument lors du lancement.

En conséquence, les membranes qui composent le bouclier ont été exposées à l’espace pour la première fois. L’opération a duré environ une heure et s’est terminée à 14h27 (heure de Brasilia). Le scientifique du projet d’observatoire Michael McElwain au Goddard Space Flight Center de la NASA explique l’importance du bouclier.

« Le télescope Webb et ses instruments scientifiques sont prêts à entrer dans l’ombre, pour ne plus jamais voir la lumière directe du soleil. L’une des caractéristiques de conception uniques de Webb est qu’il utilise un refroidissement passif via un écran solaire à cinq couches pour atteindre une température de fonctionnement de 45 Kelvin (-228 °C) », se souvient-il.

Selon McElwain, « l’énorme pare-soleil mesure environ 21 mètres sur 14 mètres lorsqu’il est déployé, soit à peu près la taille d’un court de tennis. Sa géométrie et sa taille ont été déterminées de telle manière que le télescope puisse pointer vers un champ de vision qui couvre 40 % du ciel à tout moment et puisse observer n’importe quel endroit dans le ciel pendant six mois.

« Cette architecture innovante permet à la sensibilité de Webb pendant la mission d’être limitée uniquement par la lumière naturelle du ciel (principalement la lumière zodiacale) plutôt que d’être compromise par la propre luminosité thermique de l’observatoire, pour toutes les longueurs d’onde inférieures à 15 microns », explique-t-il.

Toutes les étapes liées au déploiement du bouclier ont été testées sur le terrain et opérationnellement dans le Mission Operations Center. Pour que la mission soit couronnée de succès, il est crucial que ces activités critiques soient menées dans l’ordre et avec précision.

Le long processus de préparation du JWST à sa mission scientifique, appelé mise en service, consiste en plusieurs étapes et tests pour s’assurer que tout fonctionne comme prévu et que tous ses composants sont en place et fonctionnent correctement. Par conséquent, on s’attend à ce que le télescope ne commence à faire ses observations de l’univers que six mois après son lancement.

J’ai regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du regard numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !