Les chercheurs découvrent ce qui a causé l’extinction des dinosaures

Les chercheurs découvrent ce qui a causé l'extinction des dinosaures

Un groupe de chercheurs aux États-Unis a trouvé la preuve définitive de ce qui a causé l’extinction massive des dinosaures. Pour eux, comme le préconise largement la communauté scientifique, la cause était la chute d’un astéroïde sur Terre.

L’équipe est arrivée à cette conclusion après avoir trouvé de la poussière d’astéroïde à l’intérieur d’un cratère d’impact. Cela corrobore que ni les éruptions volcaniques ni aucun autre élément interne n’auraient pu causer la mort des dinosaures.

L’hypothèse est apparue pour la première fois dans les années 1980, lorsqu’une autre équipe a trouvé de la poussière d’astéroïdes datant plus ou moins de la même période de la mort des dinosaures. Dès lors, ils ont même commencé à décrire à quoi aurait ressemblé le processus d’extinction.

Selon les experts, l’impact de l’astéroïde sur les roches terrestres a fini par les vaporiser. Cette poussière s’est répandue sur la planète, a bloqué le soleil et a provoqué un hiver mondial rigoureux et durable qui a fini par tuer tous les dinosaures non aviaires.

Le site d’impact a été localisé dans les années 1990, il s’agit d’un cratère d’environ 200 km de long situé dans la ville de Chicxulub, dans le golfe du Mexique. Ce qui montre clairement que la poussière d’astéroïdes est une «empreinte chimique» qui marque l’âge de l’extinction.

Cratère de Chicxulub par rapport au golfe du Mexique
Emplacement du cratère Chicxulub. Crédit: Blog Dementia est autorisé sous CC BY-SA 2.0

Le rôle de l’iridium dans l’extinction des dinosaures

Le plus grand signe que cette poussière provient en fait d’un astéroïde est l’élément chimique iridium, qui est rare dans la croûte terrestre, mais est présent à des niveaux élevés dans certains types d’astéroïdes. La couche d’iridium trouvée dans le cratère, date également de la même période de l’extinction.

« Nous sommes maintenant au niveau d’une coïncidence qui ne se produit pas géologiquement sans cause », a déclaré le co-auteur Sean Gulick, professeur de recherche à l’UT Jackson School et l’un des responsables de l’étude.

La poussière d’iridium est tout ce qui reste de la roche de 11 km qui a traversé la Terre il y a 66 millions d’années. Cette poussière est restée dans l’atmosphère pendant quelques décennies et a tué 75% de toute la vie sur terre, y compris 100% des dinosaures non aviaires.

Via: phys.org

  • Les dinosaures