La Nasa rejoint l’US Navy et teste une balise pour le programme Artemis

La Nasa Rejoint L'us Navy Et Teste Une Balise Pour

L’agence spatiale américaine Nasa s’est associée à l’US Navy afin de tester les technologies de signalisation à installer sur la capsule Orion, pour la mission sans pilote Artemis-1 : l’objectif est que le vaisseau spatial dispose d’un type de phare qui simplifiera la son identification après son retour de son voyage sur la Lune, facilitant son rétablissement.

Le test, mené par le bureau de recherche et de sauvetage (SAR) de la NASA, évaluera un certain nombre de procédures de sauvetage par capsule et est considéré comme une partie essentielle de la mission. A savoir : le lancement de la mission Artemis-1 est le « vol d’essai » du projet Artemis, et servira à prouver la viabilité des futures missions à lui voler par des astronautes qui, avec de la chance, ramèneront l’homme sur la Lune au milieu 2025.

Lire aussi

L'image montre la capsule Orion, avec des systèmes de signalisation installés par la NASA en collaboration avec l'US Navy

Le système de balises sera utilisé pour faciliter le sauvetage des capsules Orion, utilisées lors de toutes les missions du programme Artemis (Image : Frank Michaux/Nasa/US Navy/Publishing)

Le système s’intitule « Cospas-Sarsat» et consiste en une technologie qui est le résultat des efforts internationaux des équipes de secours pour retrouver les satellites perdus qui sont descendus de l’atmosphère dans nos océans et nos terres difficiles d’accès. Fondé à l’origine en 1979, le programme est consulté par la NASA pour des améliorations techniques.

En entrant dans les « techniques », Cospas-Sarsat utilise une fréquence protégée de 406 MHz, où les répéteurs installés fonctionnent avec des signaux GPS et d’autres systèmes basés sur la géolocalisation pour « entendre » ces balises de signaux, déterminant l’emplacement de l’objet à collecter.

« Les initiatives de recherche et de sauvetage de la NASA ont ouvert la voie aux intervenants d’urgence du monde entier pour développer des technologies permettant de rechercher des personnes dans les airs, sur terre et en mer », a déclaré JJ Miller, directeur du programme Scan and Navigation (SCaN) américain de l’agence. « Il est tout à fait naturel que la NASA améliore également ces services pour répondre également à nos principaux efforts dans les missions d’exploration humaine. »

Dans le cas d’Artemis-1, l’idée est que les astronautes restent à l’intérieur de la capsule Orion jusqu’à ce que les forces de secours apparaissent pour les récupérer. En plus des lampes frontales installées sur la nacelle, les gilets de sauvetage des voyageurs seront également dotés de systèmes de localisation (appelés « ANGEL » ou « Next Generation Emergency Locator »).

« Les missions du programme Artemis utiliseront nos technologies les plus récentes, ouvrant la voie à de meilleures améliorations à créer pour les futurs utilisateurs », a déclaré Lisa Mazzuca, directrice administrative de SAR. « Ces innovations profitent de mises à niveau apportées au segment spatial du système Cospas-Sarsat ».

Bien que les tests programmés soient conçus spécifiquement pour les missions d’Artemis, la NASA informe que les technologies Cospas-Sarsat seront disponibles à l’achat sur une base commerciale, ciblant les entités d’intervention d’urgence et d’autres autorités de protection civile.

J’ai regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !