Science

La persévérance atterrit sur Mars à la recherche d’une vie extraterrestre

Par Pierre, le 16 février 2021 — Astronomie, nasa — 4 minutes de lecture
La persévérance atterrit sur Mars à la recherche d'une vie extraterrestre

Treize jours après l’atterrissage de Hope mardi, il est temps que la prochaine sonde de Mars, la Persévérance de la NASA, frappe la surface de la planète rouge le 18 février. La persévérance était la troisième sonde à être lancée sous la fenêtre coulissante en juillet de l’année dernière, après l’espoir des Émirats arabes unis et le chinois Tianwen-1.

L’atterrissage sera diffusé en direct et pourra être suivi ici et sur la chaîne Youtube de la NASA. L’émission commence à 20h15 heure suédoise et l’atterrissage devrait avoir lieu à 21h55.

La persévérance est très différente des précédents rovers martiens selon Matt Wallace, chef de projet pour Mars 2020 au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

– C’est le plus gros rover que nous ayons essayé d’atterrir sur Mars, il pèse plus d’une tonne et transporte cinquante pour cent de science et de charge utile en plus que Curiosity, dit-il lors d’une conférence de presse en janvier.

Le site d’atterrissage du nouveau rover a été choisi avec le plus grand soin. Après un processus de sélection de cinq ans, la décision est tombée sur le cratère Jezero, un cratère de 45 kilomètres de large juste au nord de l’équateur de Mars. Ici, les chercheurs pensent qu’il était une fois un grand lac, ce qui en fait l’un des endroits les plus idéaux à explorer à la recherche de signes de vies passées.

La persévérance va atterrir dans le cratère Jezero juste au nord de l’équateur de Mars. Le site d’atterrissage est à environ 3700 kilomètres du cratère Gale où Curiosity a atterri en 2012. Photo: NASA

La persévérance a plusieurs tâches à accomplir au cours de sa mission de plus de deux ans à la surface de Mars, dont l’une est de collecter des échantillons de sol qui pourront ensuite être prélevés lors de futures missions et renvoyés sur Terre. Cela fait de Perseverance le premier rover à rechercher des signes de vie microbienne passée, soi-disant biosignatures, sur Mars afin de répondre à la question: « Y a-t-il déjà eu de la vie sur Mars? ».

– Depuis plusieurs générations, les scientifiques souhaitent analyser des échantillons de Mars, explique Lori Glaze, chef du département de planétologie de la NASA. Les échantillons que les missions Apollo ont amenés de la Lune sont toujours à l’étude par la NASA, plus de cinquante ans plus tard. Nous prévoyons que les échantillons de Mars pourront nous apporter de nouvelles connaissances pendant plusieurs décennies à venir.

Les études à Jezero donneront également à la NASA une meilleure image de l’habitabilité de la planète et fourniront des informations importantes pour les futures expéditions humaines sur Mars. La persévérance porte, entre autres, l’expérience MOXIE, qui produira de l’oxygène à partir du dioxyde de carbone de la mince atmosphère de Mars, une technologie qui peut devenir très importante lorsque les premiers humains vont poser le pied sur Mars. L’oxygène produit à partir de l’atmosphère de Mars peut être utilisé à la fois pour respirer l’air pour les astronautes et pour le carburant de fusée pour le voyage de retour.

Illustration de l’atterrissage de la persévérance sur Mars. Après être entré dans l’atmosphère et une forte décélération, le rover lui-même sera hissé à la surface dans une manœuvre appelée «manœuvre de la grue aérienne». Image: NASA / JPL-Caltech

Le petit hélicoptère Ingenuity, attaché au dessous de Perseverance, fait également partie du voyage vers la planète rouge. La persévérance laissera tomber l’ingéniosité sur la surface de Mars, puis documentera le moment où l’hélicoptère tentera quelque chose qui n’a jamais été fait auparavant – un vol sur une autre planète.

– C’est une technologie qui va vraiment nous ouvrir un nouveau type de modalité d’exploration, à l’instar des premiers rovers martiens il y a 20 ans, explique Matt Wallace.

La persévérance marque à bien des égards le début d’une nouvelle ère de voyages de découverte, dans laquelle les premiers humains pourront enfin mettre le pied sur une autre planète.

Pierre

Pierre

“Parce que la science nous balance sa science, science sans conscience égale science de l’inconscience.” Derrière cette phrase qui vous a sans doute fait un nœud au cerveau, je vous promets de vulgariser au possible les sujets que je traite. La vulgarisation est la clé du partage et vous êtes au bon endroit.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.