Écoutez les sons de Mars capturés par le rover Perseverance

Écoutez Les Sons De Mars Capturés Par Le Rover Perseverance

Le rover Perseverance, qui explore la surface de Mars depuis février de cette année, est le premier véhicule d’exploration de la NASA à inclure des microphones pour la capture directe du son. Grâce à cela, nous avons l’opportunité unique de « vivre » la planète rouge d’une nouvelle manière, ce qui peut augmenter notre compréhension de son environnement.

Les microphones sont des modèles commerciaux qui peuvent être achetés par n’importe qui. L’un d’eux était installé sur le côté du châssis du robot, et l’autre sur le mât en complément du laser SuperCam, utilisé pour l’étude des roches. Grâce à eux, la NASA a enregistré à ce jour cinq heures de sons à la surface de Mars, dont des vents, le bruit du rover se déplaçant sur le terrain ou le bruit des hélices de l’hélicoptère Ingenuity lors d’un vol. Écoutez quelques exemples :

« C’est comme si vous étiez vraiment là », a déclaré Baptiste Chide, un planétologue qui étudie les données des microphones à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie en France. « Les sons martiens ont de fortes vibrations dans les basses fréquences, donc lorsque vous mettez le casque, vous pouvez vraiment les ressentir. Je pense que les microphones seront une ressource importante pour la science future de Mars et du système solaire. »

Le microphone permet également de faire des recherches sur la façon dont le son se propage sur Mars. L’atmosphère de la planète étant beaucoup moins dense que celle de la Terre, les scientifiques savaient que les sons à haute fréquence seraient difficiles à entendre.

En effet, certains scientifiques – ne sachant pas s’ils entendraient quoi que ce soit – ont été surpris lorsque le microphone a capté les rotors de l’hélicoptère Ingenuity lors de son quatrième vol, le 30 avril, à une distance de 80 mètres. Les informations de l’audio de l’hélicoptère ont permis aux chercheurs d’éliminer deux des trois modèles développés pour anticiper la propagation du son sur Mars.

« Le son sur Mars voyage beaucoup plus loin que nous ne le pensions », a déclaré Nina Lanza, une scientifique de SuperCam qui travaille avec les données du microphone au Laboratoire national de Los Alamos. « Cela montre à quel point il est important de faire de la science sur le terrain. »

Il existe un autre aspect de l’exploration spatiale qui peut bénéficier de l’audio : la maintenance des engins spatiaux. Les ingénieurs utilisent des caméras pour surveiller l’usure des roues du rover Curiosity et l’accumulation de poussière sur les panneaux solaires d’InSight. Avec des microphones, ils pourraient également vérifier les performances d’un vaisseau spatial comme les mécaniciens écoutent un moteur de voiture.

L’équipe de Persévérance accumule des enregistrements du microphone du châssis du rover, qui est bien placé pour entendre ses roues et autres systèmes internes. Bien qu’il n’y ait pas encore suffisamment d’enregistrements pour détecter des changements, au fil du temps, les ingénieurs peuvent être en mesure d’analyser ces données et de discerner des différences subtiles, telles qu’un courant électrique supplémentaire allant à une roue spécifique. Cela augmenterait les moyens de surveiller la santé du véhicule.

« Nous aimerions entendre ces sons régulièrement », a déclaré Vandi Verma, ingénieur en chef de Persévérance pour les opérations robotiques au JPL. « Nous entendons régulièrement des changements dans les modèles sonores sur notre rover d’essai ici sur Terre, ce qui peut indiquer qu’il y a un problème qui nécessite une attention. »

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos YouTube ? Abonnez-vous à notre chaîne !