Une nouvelle espèce de dinosaure a à peine été découverte en raison d’une erreur de stockage

Une Nouvelle Espèce De Dinosaure A à Peine été Découverte

Une nouvelle espèce de dinosaure a été identifiée comme le plus ancien carnivore du Royaume-Uni, ayant vécu il y a environ 200 millions d’années dans ce qui est aujourd’hui la région du Pays de Galles dans le sud-ouest de la Grande-Bretagne. Mais cette nouvelle espèce a failli tomber à l’eau après qu’une erreur de stockage a littéralement mis le fossile dans le mauvais tiroir.

Maintenant catalogué comme « Pendraig milnerae», le spécimen a été découvert à l’origine dans une mine dans les années 1950. À l’époque (et jusqu’à maintenant), on pensait qu’il s’agissait d’un dinosaure différent au sein d’un groupe déjà connu d’animaux éteints. Aujourd’hui, cependant, une analyse plus approfondie confirme qu’il s’agit d’une espèce exclusive, selon une nouvelle étude.

Os de "Pendraig milnerae", une nouvelle espèce de dinosaure qui a failli se perdre à cause d
les os de Pendraig milnerae, une nouvelle espèce de dinosaure considérée comme le plus ancien carnivore du Royaume-Uni. Nous l’avons manqué de peu par une erreur de stockage triviale : ils ont été conservés dans le mauvais tiroir (Image : London Natural History Museum/Publishing)

Le nom « Pendraig milnerae» sert à rendre hommage à Angela Milner, paléontologue au Natural History Museum de Londres, décédée en août de cette année. C’est Angela qui, en 1986, a identifié le genre « Baryonix » des dinosaures. Déjà le « Pendraig» vient du mot homonyme de l’ancienne langue galloise, qui se traduit par « chef des dragons ».

Contrairement à son nom de proportions épiques, cependant, le Pendraig milnerae il n’était pas très imposant lui-même : bien que ses proportions ne puissent être estimées par le fossile (les experts indiquent qu’il s’agissait d’un animal mort jeune et donc sous-développé), il est clair que le dinosaure était plus petit en proportion, et se nourrissait probablement de petits animaux rampants .

Cela n’aide pas la taille de la nouvelle espèce qui vivait vraisemblablement sur une île, ce qui modifie considérablement la croissance des animaux : l’absence de plus gros prédateurs et de ressources alimentaires les empêche de croître de la même manière que leurs homologues des continents – un effet connu sous le nom de « nanisme insulaire ».

L’histoire de ce fossile est quelque peu troublante : il a été découvert à l’origine à Pant y FFynnon, au sud du Pays de Galles, à l’intérieur d’une fissure terrestre qui s’est finalement recouverte de sédiments, fossilisant l’animal. En 1952, certains de ses os – des parties de la hanche, du dos et des jambes – ont été excavés de la fissure et emmenés au musée. Bien que sans beaucoup de détails, les scientifiques de l’époque prétendaient appartenir à la superfamille « Coélophysoïde», composé de dinosaures théropodes aux caractéristiques spécifiques, comme un museau étroit et allongé.

Selon le Dr Stephan Spiekman, « Il n’y a aucune caractéristique évidente qui distingue cette espèce particulière. C’est une certaine combinaison de divers tracts physiques qui sont uniques parmi les membres de ce groupe, ce qui nous a montré que nous examinions clairement une nouvelle espèce. »

Angela Milner, paléontologue décédée en août 2021
Angela Milner, l’une des paléontologues les plus renommées au monde, décède en août 2021. Elle a cependant réussi à retrouver les ossements perdus de ce que nous savons maintenant être une nouvelle espèce de dinosaure (Image : London Natural History Museum/Publishing)

Pendant des années, ce spécimen a également été classé comme membre du groupe connu sous le nom de « Syntarsus », mais cette classification même serait reformulée et positionnée sur d’autres espèces différentes des années plus tard, de sorte que le Pendraig milnerae une fois de plus, il s’est retrouvé sans «parapluie» à lui pour appeler le sien.

Face à la nécessité de poursuivre les études, les scientifiques ont décidé de revisiter les os, seulement pour découvrir qu’ils n’étaient pas là où ils devraient être. C’est alors qu’Angela Milner est intervenue : « Angela était extrêmement importante pour le musée », a déclaré le Dr Susannah Maidment, chercheuse principale et ancienne étudiante de Milner. « Non seulement elle était la principale autorité sur les dinosaures, mais elle occupait également une position de leader lorsque les femmes n’avaient pas un tel prestige dans le musée. »

Maidment a déclaré qu’il avait parlé à Milner de la « disparition » du dinosaure de l’entrepôt du musée. Elle dit qu’après cela, Milner elle-même a disparu et, trois heures plus tard, est arrivée avec les os perdus. « Elle les a trouvés dans un tiroir avec des fournitures de crocodile, et elle a dû mémoriser le spécimen lorsqu’elle l’a examiné elle-même. Sans lui, ce papier n’existerait pas ».

La nouvelle espèce de dinosaure a été décrite dans un article publié dans la revue Science ouverte de la Royal Society.

J’ai regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !