Science

Le plus jeune trou noir supermassif découvert à ce jour

Par Pierre, le 28 janvier 2021 — Astronomie, états-unis, nasa — 3 minutes de lecture
Le plus jeune trou noir supermassif découvert à ce jour

Le quasar le plus éloigné avec un trou noir supermassif associé a été découvert. Le duo s’est formé dans la jeunesse de l’univers, seulement 670 millions d’années après le Big Bang. Selon les théories précédentes, ce temps relativement court n’est pas suffisant pour qu’un trou noir supermassif ait le temps de se former, ce qui rend cette nouvelle découverte très intéressante.

Les trous noirs supermassifs agissent comme une force motrice pour les objets les plus riches en énergie de l’univers; les quasars. Un quasar est une ancienne forme de galaxie qui, en harmonie avec un trou noir extrêmement puissant en son centre, émet de grandes quantités d’énergie sur tout le spectre électromagnétique. Le quasar nouvellement découvert, avec le nom discret J0313-1806, émet une énergie équivalente à 1000 fois plus qu’une galaxie dans la dignité de la Voie lactée.

Une interprétation artistique du quasar avec son trou noir supermassif au centre, qui entraîne la sortie d’énergie. Image: NOIRLab / NSF / AURA / J da Silva

C’est une équipe de recherche internationale concentrée en Arizona, aux États-Unis, qui est à l’origine de la découverte. Pour observer et confirmer qu’il s’agit bien d’un objet du bon type, ils ont utilisé la plupart des télescopes pour pouvoir capturer tout le spectre d’émission. L’équipement impliqué comprend le télescope optique Pan-STARRS à Hawaï et le télescope spatial Wide-field Infrared Survey Explorer (WISE).

Une illustration de WISE en orbite autour de la terre. Image: NASA

Un trou noir se forme lorsque les étoiles les plus massives ont épuisé tout leur carburant et sont comprimées pendant leur propre gravité. Pour qu’un trou supermassif se forme, la théorie dit que cela se fait par la fusion de nombreux trous plus petits. Cependant, il s’agit d’un processus très long qui nécessite plus de temps que les quelques centaines de millions d’années en question dans ce cas.

– L’existence d’un tel trou noir si tôt dans l’histoire de l’univers remet en question les théories concernant la formation des trous noirs. Les trous noirs créés par les premières étoiles massives n’auraient pas pu devenir aussi grands en quelques centaines de millions d’années *, déclare Feige Wang, l’auteur principal de l’article, dans un courriel adressé à l’astronomie populaire.

Les quasars les plus jeunes jouent ainsi un rôle crucial dans notre compréhension de la formation des premiers trous noirs et ils nous fournissent également des indices sur la naissance des premières galaxies massives.

* Traduit de: «La présence d’un trou noir aussi massif si tôt dans l’histoire de l’Univers remet en question les théories de la formation des trous noirs. Les trous noirs créés par les toutes premières étoiles massives n’auraient pas pu devenir aussi grands en quelques centaines de millions d’années.

Pierre

Pierre

“Parce que la science nous balance sa science, science sans conscience égale science de l’inconscience.” Derrière cette phrase qui vous a sans doute fait un nœud au cerveau, je vous promets de vulgariser au possible les sujets que je traite. La vulgarisation est la clé du partage et vous êtes au bon endroit.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.