Science

La Station spatiale attrape un «jet bleu» quittant la Terre vers l’espace

Par Pierre, le 25 janvier 2021 — espace — 2 minutes de lecture
Thumbnail

Dans un article publié dans la revue scientifique Nature, des astronomes décrivent l’observation depuis la Station spatiale internationale (ISS) d’un «jet bleu» (jet bleu), un type de rayon qui part d’un nuage d’orage vers l’espace. Le phénomène a été repéré par le European Monitor for Atmospheric Space Interactions (ASIM) près de l’île de Naru dans l’océan Pacifique.

Selon les scientifiques, cinq éclairs bleus intenses ont été observés, chacun d’une durée d’environ 10 millisecondes. Quatre des éclairs étaient accompagnés d’une petite impulsion de lumière ultraviolette, qui apparaît comme un anneau en expansion rapide. Le cinquième éclair a envoyé un jet bleu, un éclair qui peut atteindre jusqu’à 50 km dans la stratosphère et durer moins d’une seconde.

Ils sont formés par l’interaction des électrons, des ondes radio et de l’atmosphère et sont connus des scientifiques sous le nom d’Elfes (Elfes), qui signifie émissions de lumière et perturbations à très basse fréquence dues aux sources d’impulsions électromagnétiques. Très basse fréquence due aux sources d’impulsions électromagnétiques).

Les astronomes disent que leurs observations utilisant ASIM – connu sous le nom de « chasseur de tempête spatiale » – pourraient aider à révéler comment la foudre frappe les nuages ​​et comment ils peuvent influencer la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre.

Astrid Orr, coordinatrice des sciences physiques de l’ESA pour les vols spatiaux humains et robotiques, a déclaré: «Cet article est un point culminant impressionnant des nombreux nouveaux phénomènes que l’ASIM observe au-dessus des tempêtes et montre que nous avons encore beaucoup à découvrir et à apprendre sur notre univers. ».

« Félicitations à tous les scientifiques et aux équipes universitaires qui ont rendu cela possible, ainsi qu’aux ingénieurs qui ont construit l’observatoire et aux équipes de soutien au sol opérant ASIM – une véritable collaboration internationale qui a conduit à des découvertes surprenantes. »

La source: L’indépendant

Pierre

Pierre

“Parce que la science nous balance sa science, science sans conscience égale science de l’inconscience.” Derrière cette phrase qui vous a sans doute fait un nœud au cerveau, je vous promets de vulgariser au possible les sujets que je traite. La vulgarisation est la clé du partage et vous êtes au bon endroit.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.