Stonehenge fait réparer les fissures et les trous

Stonehenge Fait Réparer Les Fissures Et Les Trous

Mardi dernier (14) a commencé un programme de restauration du légendaire monument historique Stonehenge, situé dans la plaine de Salisbury, dans le comté de Wiltshire, dans le sud de l’Angleterre. Selon Agência Herança Inglesa, il s’agit de l’un des plus grands travaux de conservation à avoir été menés depuis des décennies sur le site.

Site du patrimoine mondial, Stonehenge est l’un des monuments préhistoriques les plus célèbres de la planète. Ses pierres, appelées sarsens, ont environ 4 500 ans et sont constituées de 99,7% de cristaux de quartz, un matériau extrêmement durable qui résiste à l’érosion et aux intempéries, configuré dans une structure entrelacée qui rend les pierres presque indestructibles.

Exactement, presque. Même quelque chose d’aussi bien structuré n’est pas totalement exempt des actions du temps. Preuve en sont quelques trous et fissures détectés à certains points des roches horizontales qui se trouvent au sommet, appelés linteaux.

Les dommages à Stonehenge sont à peine perceptibles

Bien qu’ils soient presque imperceptibles (à tel point qu’ils n’ont été identifiés que par un balayage laser), ces signes d’érosion étaient déjà réparés dans les années 1950 et 1960. Cependant, une restauration était nécessaire car le matériau utilisé à l’époque était déjà assez obsolète. . . .

Ainsi, l’ouvrage, qui utilisera des échafaudages pour permettre l’accès au sommet des pierres, hautes de neuf mètres, remplacera le mortier de béton précédemment utilisé par du mortier de chaux, pour éviter l’expansion des fissures.

« Quatre mille cinq cents ans d’être battu par le vent et la pluie ont créé des fissures et des trous dans la surface des pierres, et ce travail vital protégera les caractéristiques qui rendent Stonehenge si distinctif », a déclaré Heather Sebire, conservatrice principale de English Heritage, la charité dont il s’occupe du monument.

Selon Sebire, Richard Woodman-Bailey, qui a 71 ans aujourd’hui, n’avait que 8 ans lorsqu’il a enfoncé une pièce de monnaie dans le mortier sous l’une des pierres géantes de la restauration de 1958. livres sterling dans le nouveau mortier.

Source : Reuters

J’ai regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du regard numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !