De nouvelles données montrent l’efficacité impressionnante du vaccin de Moderna dans le monde réel

De Nouvelles Données Montrent L'efficacité Impressionnante Du Vaccin De Moderna

L’analyse menée par une équipe de recherche dirigée par des experts de Kaiser Permanente en Californie du Sud a évalué la protection conférée par le cycle de vaccination à deux doses à plus de 350 000 vaccinés : l’efficacité contre l’hospitalisation est de 96 %, contre l’infection de 88 %.

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

De nouvelles preuves de l’efficacité du vaccin anti-Covid de Moderna qui, dans une analyse des données du monde réel, se sont avérées hautement protectrices. L’enquête a porté sur plus de 350 000 vaccinés et autant de non vaccinés, fournissant une estimation particulièrement précise de la protection conférée par deux doses d’ARNm sérique.

L’analyse, menée par une équipe de recherche dirigée par des experts de Kaiser Permanente en Californie du Sud, a montré que deux doses du vaccin confèrent une protection à 88 % contre l’infection et à 96 % contre une hospitalisation au cours du suivi de cinq mois. Dans la prévention de l’infection, précisent les auteurs de l’étude, l’efficacité était supérieure contre les formes symptomatiques du Covid (88 %) par rapport aux formes asymptomatiques de la maladie (73 %), bien qu’elle soit similaire en termes d’âge, de sexe et de sous-groupes ethniques. . Dans le même temps, l’efficacité contre les hospitalisations et les décès à l’hôpital du Covid était de 96 % et 98 % respectivement sur la période d’étude.

Efficacité du vaccin à ARNm de Moderna contre l’infection (A) et l’hospitalisation pour Covid (B) / Preprint with The Lancet

« Ces résultats intermédiaires fournissent des preuves rassurantes de l’efficacité dans le monde réel« Déclarent les chercheurs qui ont également séquencé les écouvillons qui se sont révélés positifs, identifiant des variantes liées à des infections survenues chez des personnes vaccinées et non vaccinées. Les variantes prévalentes chez les vaccinés étaient Delta (47,1%), Alpha (21,4%), Gamma (11,4%), Epsilon (4,3%) et Iota (4,3%) tandis que chez les non vaccinés, ils étaient Alpha (41,2%), Epsilon ( 18,2%), Delta (11,0%) et Gamma (8,6%).

Prévalence des variantes liées à l’infection chez les vaccinés, les vaccins à dose unique et les non vaccinés / Préimpression avec The Lancet

Les données, anticipées en préimpression dans The Lancet, ils font partie de l’enquête complète qui nécessitera un suivi plus long pour évaluer de manière exhaustive l’efficacité du vaccin contre les variantes émergentes. Dans cette première phase, qui concernait les vaccinés avec deux doses à au moins 24 jours d’intervalle dans la période comprise entre le 18/12/2020 et le 31/03/2021, l’analyse a été réalisée jusqu’au 30/06/2021.