La France recommande une deuxième dose de Pfizer ou Moderna pour les personnes vaccinées avec Johnson & Johnson

La France Recommande Une Deuxième Dose De Pfizer Ou Moderna

L’autorité de santé française suggère l’administration du rappel pour ceux qui ont reçu la dose unique anti-Covid quatre semaines après la première injection. La recommandation va maintenant être examinée par le ministère de la Santé qui est très susceptible de lancer la campagne de rappel.

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

Le vaccin Covid de Johnson & Johnson est sur le point de perdre son principal avantage : celui de ne nécessiter qu’une seule injection. La Haute Autorité de Santé (HAS), autorité publique qui contribue à la régulation du système de santé français, a en effet recommandé une seconde injection d’un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) aux personnes ayant reçu un sérum monodose pendant au moins au moins 4 semaines. L’avis de la HAS sur la définition de la campagne de rappel vaccinal pour ceux qui ont terminé le cycle anti-Covid a été publié ce matin, après l’évaluation menée par la même Autorité sur la baisse d’efficacité dans le temps pour tous les vaccins, notamment contre du Delta. une variante.

Bien que l’Autorité estime qu’à ce jour il n’existe pas de données en faveur de l’administration de la « troisième dose » – à l’exception des plus de 65 ans et pour les personnes atteintes de maladies qui augmentent le risque de formes sévères de Covid (dont le rappel) – la A « recommande d’administrer une deuxième dose avec un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) aux personnes vaccinées pour la première fois avec le vaccin Janssen à partir de 4 semaines après la première injection« .

Pour devenir efficace, la recommandation doit être suivie de l’indication du ministère français de la Santé, après quoi les citoyens français ayant déjà reçu le sérum vecteur viral (environ 800 mille personnes jusqu’à il y a 4 semaines) seront convoqués pour l’administration de le rappel. Ensuite, ce sera au tour de 200 000 autres personnes vaccinées avec la dose unique au cours des 4 dernières semaines.

Comme indiqué, la recommandation est venue suite à l’analyse des « études observationnelles récentes » menées en France et dans les autres pays qui ont autorisé le vaccin J&J. Ces données « démontrer la protection insuffisante conférée par une dose unique (Pfizer, Moderna et Astrazeneca) contre les formes symptomatiques du Covid liées au variant Delta« . Dès lors, la HAS estime « Une dose supplémentaire devrait désormais être recommandée aux personnes ayant reçu le vaccin Janssen« .

Ces dernières semaines, la Commission française d’orientation pour la stratégie de vaccination, Alain Fischer, avait suggéré à plusieurs reprises que la dose unique de Johnson & Jonhson n’était potentiellement pas suffisante pour garantir une protection adéquate. L’indication brûle au fil du temps les hésitations affichées par l’agence de régulation américaine (FDA) qui a plutôt prolongé la troisième dose pour les vaccinés avec Pfizer et Moderna, reportant la décision sur l’éventuel rappel à l’unidose dans l’attente de plus de données.