Tesla annonce un robot et il est conçu pour résister aux révoltes des machines

Tesla Annonce Un Robot Et Il Est Conçu Pour Résister

Hier, c’était l’événement Tesla AI Day, la version de cette année de la conférence annuelle qui a déjà abordé, entre autres, les véhicules autonomes. Dans celui-ci, le PDG Elon Musk a surpris en annonçant l’entrée de son constructeur automobile dans un tout autre métier : les robots.

Le type humanoïde, comme ceux de Boston Dynamics. Mais moins effrayant. Ou pas tellement, jugez par vous-même :

Pourquoi une usine automobile décide-t-elle de créer des robots ? Parce que c’est possible, en gros. « Le robot n’est pas spécifiquement motivé par des besoins industriels », a déclaré Musk lors de la présentation. « Nous ne fabriquons évidemment que les pièces nécessaires à un robot humanoïde utile, donc je pense que nous devrions probablement le faire. Et si nous ne le faisons pas, d’autres le feront, donc je pense que nous devrions le faire et nous assurer que c’est sûr.

Le robot de Tesla est basé sur des voitures

C’est peut-être juste le fameux marketing Muskian. Ou peut-être qu’ils ont vraiment quelque chose dans leurs manches, car toute la base du projet, selon Musk, sont les algorithmes et les composants déjà utilisés dans les voitures.

Le robot aura une hauteur de 1,76 mètre et un poids de 56 kg, construit dans un matériau en alliage. La tête sera équipée de caméras de pilotage automatique, qui sont déjà utilisées par les véhicules Tesla pour détecter l’environnement. Huit au total.

Ces caméras, ainsi que 40 actionneurs électromécaniques répartis sur le Tesla Bot, seront alimentés par le système Full Self-Driving (FSD) de l’entreprise. Il aura également un écran pour afficher des informations dans la tête, là où se trouveraient les yeux. Style Daft Punk.

Diapositive de présentation Tesla Bot

Le plan est que vous puissiez effectuer des tâches dangereuses, répétitives ou fastidieuses. Musk a donné un exemple banal, faisant du shopping dans un magasin. Le PDG a également déclaré (maintenant certainement en train de faire du marketing musqué) qu’à l’avenir, faire des tâches physiques « sera un choix ».

Peur de Skynet

Que voulait dire Musk par « s’assurer que c’est sûr » ? Le robot de Tesla aurait plusieurs fonctionnalités pour éviter de se retourner contre les humains. Dans un scénario d’invasion de machines, comme celui de Skynet dans la série Terminator.

Il est conçu pour être convivial et pour être « dominé » par les humains physiquement. C’est-à-dire : à vous de le battre dans un combat. Et il aura également une vitesse de pointe limitée à 8 km/h. Selon Musk, l’idée dans ce cas est de permettre aux gens de s’enfuir plus facilement.

Un autre projet traité au Tesla AI Day contient quelque chose de Skynet : c’est le Dojo, un superordinateur conçu pour entraîner des voitures (et, le cas échéant, des robots) à naviguer dans les rues de la ville sans assistance humaine. Prévu pour être opérationnel l’année prochaine, le Dojo sera alimenté par des centaines de puces D1 conçues par Tesla.

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos YouTube ? Abonnez-vous à notre chaîne !