Une fusée européenne lancera cinq satellites ce lundi ; Regardez

Une Fusée Européenne Lancera Cinq Satellites Ce Lundi ; Regardez

Ce lundi (16), la société française Arianespace utilisera une fusée Vega pour placer cinq satellites en orbite synchrone avec le soleil. La mission VV19 quittera le Centre spatial guyanais à Kourou, en Guyane française, à 22h47 (heure de l’Est), et sera diffusée en direct sur la chaîne YouTube d’Arianespace.

A bord de la fusée se trouveront les satellites Pléiades Neo 4, le deuxième des quatre satellites d’observation de la Terre à haute résolution qui formeront la constellation Airbus Pléiades Neo, ainsi que quatre satellites de petite taille (Cubesats) appelés BRO-4 (de Unseen Labs ), Sunstorm, Ledsat et Radcube (Agence spatiale européenne, ESA).

Ensemble, les cinq satellites pèsent 1 029 kg.Tous seront placés sur une orbite héliosynchrone, ce qui fait que le satellite survole un point de la Terre à la même heure chaque jour.

Rencontrez la charge de mission VV19

Selon Arianespace, les satellites Pléiades Neo offriront « les principaux services d’observation de la Terre, aujourd’hui et dans les dix prochaines années », une résolution et une précision de géolocalisation plus élevées, en plus de la possibilité de visiter un site deux fois par jour. Combiné à la possibilité de capter entre 30 et 40 minutes après une requête, cela permet de « répondre aux situations critiques en temps réel, ce qui est très utile en cas de catastrophe naturelle ».

Une fusee europeenne lancera cinq satellites ce lundi Regardez
Illustration du satellite Pléiades Neo 4 en orbite. Image : Arianespace

Le satellite BRO-4 (Breizh Reconnaissance Orbiter) fait partie d’une constellation conçue pour intercepter les signaux radiofréquence de l’espace, et sera utilisé dans la surveillance du transport maritime. Sunstorm est conçu pour détecter les éjections de masse coronale, qui provoquent des « tempêtes solaires », qui peuvent perturber les communications sur Terre.

Ledsat est un satellite italien développé par l’Université de Sapienza avec le soutien de l’Agence spatiale italienne, créé pour étudier les performances d’une technologie basée sur les LED (Light Emitting Diodes, Light Emitting Diodes) pour faciliter l’identification et le suivi des satellites en orbite. , notamment pour l’identification optique d’engins spatiaux, la détermination de ses paramètres orbitaux, la reconstruction d’attitude et comme système de communication de secours basé sur des signaux lumineux.

Enfin, Radcube fera la démonstration d’une technologie d’instrumentation miniaturisée pour mesurer le niveau de rayonnement spatial local et le champ magnétique en orbite terrestre basse pour surveiller la « météo » spatiale.