Au moins 74 personnes tuées par la foudre en 24 heures : parce qu’elles peuvent nous frapper

Au Moins 74 Personnes Tuées Par La Foudre En 24

Le week-end dernier en Inde il y a eu un véritable massacre dû aux orages déclenchés par les moussons. En fait, au moins 74 personnes ont été tuées par les décharges électriques déclenchées par les moussons : 11 ont perdu la vie en prenant des selfies près d’une tour de guet. Voici comment se forme la foudre et pourquoi elle peut nous frapper.

dimanche 11 juillet à Inde au moins 74 personnes touchées par foudre. L’événement le plus dramatique s’est produit dans l’État occidental de Rajasthan, où est-ce 11 personnes Je suis décès près d’une tour de guet du Fort d’Amber, datant du XIIe siècle. Le groupe s’était réuni pour prendre les dieux selfie au cours d’une orage, sous-estimant le risque extrême qu’il courait. En effet, entre juin et septembre dans le pays asiatique est la période de moussons, caractérisé par de fortes pluies est orages, avec des phénomènes intenses de plus en plus fréquents dus à les changements climatiques. Qu’il suffise de dire qu’en 2019, dernière année pour laquelle une statistique est disponible (avant la Pandémie de covid-19), en Inde, ils ont failli perdre la vie 2 900 personnes à cause de la foudre. Depuis 2004, selon les statistiques de l’Autorité nationale indienne de gestion des catastrophes citées par le Hindustan Times, environ 2 000 personnes sont mortes chaque année. C’est un peu moins du double des décès enregistrés il y a des décennies, signe que les orages sont devenus beaucoup plus fréquents et mortels.

Outre les 11 victimes à proximité du fort d’Amber, au moins 18 autres ont été recensées dimanche 11 juillet dans l’État septentrional de l’Uttar Pradesh ; la plupart d’entre eux ont été frappés par la foudre alors qu’ils travaillaient dans les champs cultivés. Des dizaines d’événements ont également causé des blessures plus ou moins graves. Mais pourquoi la foudre frappe-t-elle les gens ? Tout d’abord, un éclair n’est rien de plus qu’un fort décharge électrique, qui est généralement déclenché par un nuage vers le sol. Pas étonnant que les géants cumulonimbus les charges de pluie qui accompagnent les moussons donnent souvent vie à la foudre. Le phénomène est caractérisé par l’émission de lumière (le foudre) et pour un rugissement (le tonnerre) qui découle de la dilatation soudaine de l’air. A la base de la foudre se trouve l’air chaud qui monte du sol vers la haute atmosphère, se refroidissant et donnant naissance à des nuages. À l’intérieur d’eux, où les températures en dessous de zéro, je cristaux de glace ils continuent à se frotter les uns contre les autres en raison de l’afflux constant d’air chaud de la surface de la terre; cela déclenche un charge électrique dans le nuage (positif en haut et négatif en bas). Le net différence de potentiel entre le nuage chargé d’énergie statique et le sol (ou l’objet entre les deux) libère la décharge électrique, tout comme dans un condensateur.

Puisque la foudre cherche le chemin le plus rapide pour se décharger au sol, elle a tendance à frapper des objets plus hauts : ce n’est pas un hasard si des arbres représentent des victimes « privilégiées » de ces décharges électriques puissantes, et c’est la raison pour laquelle je paratonnerres ils sont placés au sommet des bâtiments. C’est pourquoi se placer sous un arbre, une tour ou tout autre objet de grande taille est une mauvaise idée lors d’un orage. Comme indiqué, la foudre cherche le chemin le plus court : si vous imaginez un champ cultivé et une personne qui y travaille, l’être humain devient la cible privilégiée de la foudre. Puisque notre organisme est un conducteur, cela explique la nature de ces incidents dramatiques. Les animaux ne sont pas non plus à l’abri de la foudre. le girafes, par exemple, en raison de leur taille proverbiale, ils sont particulièrement exposés au danger, comme le montre un accident en Afrique du Sud qui a entraîné la mort de deux femelles. La foudre peut être très dangereuse même lorsque des flaques d’eau se forment à cause de la pluie ; En Norvège, 323 rennes ont été tués par un orage, en raison de la propagation de décharges électriques à travers le Terrain humide.