Une sonde révèle que la croûte de Mars ressemble à un gâteau

Sonda revela que crosta de Marte tem semelhanças com um bolo

La sonde InSight de la NASA continue de révéler des détails sur la géologie de Mars. Explorant la «planète rouge» depuis 2018, la mission a collecté des informations qui indiquent l’existence d’une croûte formée de deux ou trois couches, comme un gâteau, selon le La nature.

Désormais, Mars devient la première planète à avoir son intérieur mesuré, à l’exception de la Terre. « Jusqu’à présent, ces informations manquaient », a déclaré Brigitte Knapmeyer-Endrun, sismologue à l’Université de Cologne, en Allemagne, lors d’une réunion virtuelle de l’Union géophysique américaine.

Grâce à un sismomètre extrêmement sensible, les scientifiques écoutent l’énergie géologique qui traverse l’étoile. C’est ainsi qu’ils ont réussi à capturer le premier « raz-de-marée », un tremblement de terre semblable à un tremblement de terre en avril 2019. Jusqu’à présent, l’équipement en a enregistré près de 500, selon le chercheur principal de la mission, Bruce Banerdt.

Une sonde revele que la croute de Mars ressemble a

‘Selfie’ pris par le vaisseau spatial InSight au cours de sa première semaine sur Mars. Crédit: Nasa / JPL-Caltech

Grâce aux données obtenues à partir des tremblements, les sismologues cartographient la structure interne de la planète. Les experts expliquent que lorsque l’énergie sismique se déplace à travers le sol dans deux types d’ondes différents, la différence entre leur mouvement permet aux chercheurs de calculer où le noyau, le manteau et la croûte de Mars commencent et se terminent, en plus de donner une idée de la composition Chaque couche.

Ce que l’on sait des couches

La planétaire Julia Semprich, de l’Open University en Angleterre, dit que les modèles et les études géochimiques des météorites martiennes indiquent l’existence de trois couches dans la croûte de Mars, mais cette information n’est pas encore confirmée.

S’il y a deux couches, explique Knapmeyer-Endrun, la croûte peut avoir une épaisseur de 20 km. S’il y en a trois, 37 km. Quoi qu’il en soit, il est probable que cette épaisseur variera selon les régions de la planète, sans dépasser 70 km à son point le plus large, précise le sismologue.

A titre de comparaison, la croûte terrestre varie entre 5 et 10 km sous les océans et entre 40 et 50 km sur les continents.

La source: La nature