Les volcans inactifs semblent inoffensifs, mais ils cachent un terrible et dangereux secret à l’intérieur

Los volcanes inactivos parecen inofensivos, pero guardan un terrible y peligroso secreto en su interior

Les volcans sont des machines de destruction, mais aussi de création.

Les volcans inactifs semblent inoffensifs, mais ils cachent un terrible et dangereux secret à l'intérieur
Les volcans sont aussi attrayants pour le tourisme que incroyablement dangereux

Les volcans présentent un grand risque. Nous en connaissons beaucoup sur eux, mais pas tout, ce qui rend difficile de prévoir leur avenir proche. La meilleure façon de les aborder scientifiquement est d’étudier leurs roches tandis que les équipes de prévention améliorent leurs applications d’urgence pour les personnes vivant près d’un de ces volcans. Maintenant, une équipe a découvert de nouvelles questions autour d’eux et a démontré que même s’ils semblent inoffensifs, les volcans inactifs peuvent surprendre de manière assez violente.

Ainsi, nous allons voir ce qu’ils ont découvert et comment, afin de parvenir à une meilleure compréhension de la question.

Le danger des volcans

Un article éclairant de la revue Contributions to Mineralogy and Petrology a clarifié les effets qu’un volcan endormi peut avoir. Tout d’abord, il est intéressant de souligner que les volcans ont deux façons d’expulser du magma vers l’extérieur : une façon effusive et une façon explosive qui présente plus de risques. Cette étude cherche à expliquer pourquoi des volcans dormants passent directement à une phase explosive sans avertissement préalable. Cela se produit plus souvent qu’on ne le croyait et il est donc extrêmement important d’en tenir compte.

Ainsi, l’équipe derrière cette recherche s’est rendue au volcan Ciomadul, où ils ont découvert que des volcans qui semblaient pouvoir rester inactifs pendant longtemps peuvent retrouver leur activité de manière surprenante et rapide. Plus précisément de manière explosive et non effusive.

Ce volcan, qui n’indique pas spécifiquement qu’il va entrer en éruption, a servi aux experts de diverses universités européennes pour étudier les minéraux et les cristaux présents à l’intérieur afin de pouvoir décrypter pourquoi cet effet se produit.

De plus, ils ont découvert des détails supplémentaires sur le fonctionnement du magma et le rôle de l’eau des plaques océaniques dans la façon dont les volcans entrent en éruption.

YouTube video

En résumé, nous constatons que :

  • En Roumanie, le volcan inactif Ciomadul a servi d’exemple pour montrer comment des volcans qui semblent inactifs peuvent rapidement entrer en éruption.
  • Étant donné qu’il s’agit d’un volcan relativement jeune, ils ont voulu l’utiliser comme référence.
  • Ils ont découvert qu’un volcan inactif pourrait devenir actif très rapidement.
  • Pour ce faire, ils ont étudié les cristaux et les minéraux à l’intérieur du volcan pour en comprendre la composition chimique.
  • Ils ont découvert que l’eau des plaques océaniques contribue à l’éruption explosive plutôt qu’à l’éruption effusive plus courante et moins dangereuse.

Une fois de plus, la technologie a aidé à comprendre un processus géologique qui est en cours depuis des millions d’années. Ainsi, l’étude des minéraux attachés au volcan a permis d’en savoir beaucoup plus sur eux. Quoi qu’il en soit, il semble que le volcan Ciomadul ne va pas entrer en éruption dans les prochaines années, mais il a été essentiel pour comprendre de manière plus précise le fonctionnement de ce type de volcans.

Nous ne pouvons pas oublier que les volcans en France ont causé de graves problèmes. Surtout ceux des îles Canaries, où la région a subi de graves dommages, notamment sur l’île de Hierro et à La Palma en 2021.