Ce soir, la Lune sera accompagnée d’un joyau lumineux, Jupiter : à quelle heure les voir dans le ciel

Questa sera la Luna sarà accompagnata da un gioiello luminoso, Giove: a che ora vederli nel cielo

La soirée du vendredi 22 décembre, la Lune et Jupiter donneront naissance à une spectaculaire conjonction astrale, en dansant côte à côte jusqu’à 3h00 du matin. Voici l’heure à laquelle les voir et comment reconnaître le géant gazeux.

Simulation de la conjonction astrale de ce soir. Crédit : Stellarium

Simulation de la conjonction astrale de ce soir. Crédit : Stellarium

Ce soir, vendredi 22 décembre, nous pourrons admirer dans le ciel une magnifique conjonction astrale, avec comme protagonistes la planète Jupiter et la Lune. Les deux corps célestes danseront côte à côte jusqu’à 3h00 demain matin, lorsque le géant gazeux disparaîtra derrière l’horizon ouest. Celle de ce soir est la troisième conjonction astrale du mois et l’avant-dernière de l’année ; le rideau sur 2023, en réalité, se fermera sur une autre danse céleste merveilleuse la nuit de Noël, soit entre le 24 et le 25 décembre. Danseront dans le firmament la Lune proche de la pleine lune, attendue à 01h33 le mercredi 27 comme indiqué par l’Union Italienne des Astronomes (UAI), et le groupe d’étoiles ouvert des Pléiades, un des objets les plus fascinants du ciel profond (mais parfaitement visible aussi à l’œil nu). Voici tout ce qu’il faut savoir sur la danse céleste de ce soir.

La conjonction astrale débutera vers 17h00, lorsque la planète apparaîtra aux côtés de la Lune. La compagne de la Terre est en effet présente dans le ciel depuis l’heure du déjeuner aujourd’hui, étant levée à l’est vers 13h30 (heure de Rome). Elle est parfaitement visible car elle est déjà bien au-delà de la phase du Premier Quartier et se dirige vers la pleine lune du 27 décembre. Au début du duo, les deux corps célestes se trouveront à l’est, assez hauts dans le ciel, encadrés dans un splendide tableau de constellations : la Baleine en bas, les Poissons à droite, le Bélier en haut et le Taureau à gauche. Comme déjà indiqué, ils danseront côte à côte jusqu’à 3h00 du samedi 23 décembre, lorsque la plus grande planète du système solaire se couchera à l’ouest. La Lune la suivra environ une demi-heure plus tard. Protagoniste « invisible » de cette conjonction astrale, la géante glacée Uranus, qui dans ces conditions est visible uniquement à travers le télescope. La planète sera à gauche des deux corps célestes au début de la danse céleste. Encore plus à gauche seront visibles les Pléiades ou les « Sept Sœurs ».

Reconnaître Jupiter dans le firmament sera très facile : elle se trouvera en effet à quelques degrés de distance de la Lune, sur sa droite. Étant le quatrième objet le plus lumineux du firmament, après le Soleil, la Lune et la planète Venus, il sera impossible de la confondre avec un astre environnant. À travers un télescope, il sera possible d’admirer les caractéristiques bandes colorées de son atmosphère tourbillonnante, ainsi que les satellites médicéens qui orbitent autour d’elle, soit les quatre principales lunes de la planète : Io, Ganymède, Europe et Callisto. Les prévisions suggèrent un ciel dégagé dans une grande partie de l’Italie, avec quelques exceptions au sud et au nord, nous conseillons donc à tous de jeter un coup d’œil à la splendide accolade céleste entre les étoiles, agrémentée d’un climat pleinement de Noël.