Artemis 1 : la NASA ouvre enfin la capsule de la mission

Inspeção do interior da Orion após abertura da escotilha. (Crédito da imagem: NASA)

La NASA a ouvert l’écoutille du vaisseau spatial Orion qui s’est rendu sur la Lune lors de la première mission du projet Artemis. La mission a décollé le 16 novembre du Kennedy Space Center (KSC) en Floride et est revenue sur Terre le 11 décembre lorsqu’elle s’est écrasée au large de Baja, en Californie.

L’écoutille a été ouverte afin que l’équipe technique de KSC puisse retirer la cargaison qui a été emportée avec la mission, qui ne sera pas très rapide. « Cette semaine, des techniciens vont extraire neuf boîtiers avioniques d’Orion, qui seront ensuite remis à neuf pour Artemis 2, la première mission avec des astronautes », a expliqué la Nasa dans un communiqué.

Lire la suite:

Certains produits dangereux resteront encore sur le vaisseau spatial et seront retirés dans les mois à venir. Après cela, Orion subira une série de tests environnementaux qui auront lieu à l’installation Neil A. Armstrong de la NASA à Glenn, Ohio.

Lorsqu’il s’est écrasé sur la côte ouest des États-Unis, le vaisseau spatial Orion a été transporté en Floride pour y être étudié. Elle a traversé le pays en camion et est arrivée le 30 décembre au KSC.

Depuis lors, plusieurs inspections ont été effectuées sur les systèmes du navire. L’un des principaux axes de l’étude est le bouclier thermique de 5 mètres de large. Lors de sa rentrée après la mission de 26 jours, le bouclier a résisté à des températures allant jusqu’à 2800 degrés Celsius. Savoir comment les systèmes se sont comportés pendant Artemis 1 est important pour planifier les futures missions.

Si les inspections se passent bien, la mission Artemis 2 emmènera les humains sur un survol de la Lune en 2024. Si tout se passe bien, en 2025 ou 2026 l’homme reculera sur le satellite de la Terre dans la mission Artemis 3.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !