Fin de l’humanité? La Terre fait face à la pire extinction de masse depuis les dinosaures

Fin De L'humanité? La Terre Fait Face à La Pire

Des scientifiques de l’Université de Stanford, aux États-Unis, ont participé à l’émission « 60 Minutes », sur CBS, le premier jour de l’année, et ont pointé des faits inquiétants sur la crise mondiale actuelle d’extinction massive que la Terre, selon eux, est confronté.

À l’époque, le biologiste Tony Barnosky a déclaré que, selon les recherches qu’il a développées, les taux d’extinction se déplacent actuellement environ 100 fois plus vite que les taux normalement observés dans l’histoire connue de quatre milliards d’années de la planète.

Fin de lhumanite La Terre fait face a la pire
Les êtres humains marcheraient-ils vers leur propre destruction sur Terre ? Image : kwest –

Barnosky développe des travaux liés à l’utilisation des archives fossiles pour cartographier les changements dans les écosystèmes au fil du temps. Selon lui, cette perte de population rapide observée indique que la Terre connaît actuellement le pire épisode d’extinction de masse depuis les dinosaures.

Lire la suite:

Comme indiqué sur le site Futurismealors que la Terre elle-même s’est remise de plusieurs événements d’extinction de masse au cours de son évolution, la plupart de la vie sur la planète n’a pas fait de même.

Malheureusement, dans ce nouvel épisode d’extinction massive, la civilisation humaine, telle que nous la connaissons, pourrait être condamnée à la même fin que les animaux d’autres temps qui n’ont pas réussi à se sauver dans les épisodes précédents.

Paul Ehrlich, collègue de Barnosky à Stanford, qui a également participé au programme, a été catégorique en affirmant que « les prochaines décennies marqueront la fin du type de civilisation auquel nous sommes habitués ».

Même si les humains survivent aux changements à venir, les impacts considérables de l’extinction massive – qui incluent la destruction de l’habitat, les perturbations du réseau trophique naturel, l’infertilité des sols et plus encore – rendront probablement la société humaine moderne insoutenable. .

Cependant, Barnosky a déclaré que cette histoire selon laquelle « nous tuons la planète » n’est pas tout à fait comme ça : de l’avis du chercheur, la Terre ira bien. Ce qui se passe réellement dans le monde, selon lui, c’est l’anéantissement du mode de vie actuel.

Si certains dégâts ne sont pas corrigés et si le cours du développement n’est pas révisé de manière plus durable, l’avenir risque d’être très désagréable pour l’homme.

Selon Ehrlich, un chercheur qui, depuis 1968, alerte sur les dangers d’un développement humain et d’une croissance démographique excessifs, le problème est la relation qui existe entre les facteurs. « Beaucoup de gens, beaucoup de consommation et de croissance, et il n’y a aucun signe significatif de ralentissement. »

Bien que toutes les prédictions controversées d’Ehrlich ne se soient pas réalisées, deux importantes – sur la fonte des glaces polaires causée par l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et la surcharge de la nature par l’humanité – se sont sans aucun doute matérialisées.

En plus de pointer le caractère insoutenable du mode de vie adopté par la majeure partie de la population de la Terre, le chercheur a également souligné que « l’humanité est trop occupée à s’asseoir sur un corps que nous scions », c’est-à-dire l’activité humaine, telle qu’elle est entrepris. , récolte l’existence même.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !