Le ciel de ce lundi (5) apporte la conjonction entre la Lune et Uranus

Le Ciel De Ce Lundi (5) Apporte La Conjonction Entre

Ce lundi (5), les observateurs du ciel nocturne ont une excellente raison de contempler l’immensité du ciel. En effet, poursuivant sa « tournée mensuelle » des planètes en décembre, la Lune passera par Uranus.

Après avoir « visité » Jupiter, notre satellite naturel partagera la même ascension droite avec l’avant-dernière planète du système solaire, apparaissant très près d’elle dans le ciel, dans un phénomène connu sous le nom de conjonction astronomique.

Le ciel de ce lundi 5 apporte la conjonction entre
Configuration du ciel au moment où la Lune et Uranus seront à leur point culminant ce lundi (5). Image : Stellarium

Au Brésil, la paire sera accessible vers 18h57 (heure de Brasília), lorsqu’elle atteindra une altitude de 30° au-dessus de l’horizon nord-est. Ils atteindront alors leur point culminant dans le ciel à 22 heures, à 50° au-dessus de l’horizon nord, continuant d’être observables jusqu’à près de 3 heures du matin mardi (6).

D’après le site In-The-Sky.org, la Lune sera à une magnitude de -12,6 et Uranus à un taux de 5,7, toutes deux dans la constellation du Bélier. La paire ne sera pas assez proche pour tenir dans le champ de vision d’un télescope, mais sera visible à l’œil nu ou avec une paire de jumelles.

Occultation lunaire d’Uranus

Les observateurs basés dans certaines parties du monde auront également l’occasion d’assister à un autre phénomène impliquant les deux étoiles. La Lune passera devant Uranus, créant une occultation lunaire visible dans la zone en surbrillance sur la carte ci-dessous.

Le ciel de ce lundi 5 apporte la conjonction entre
Image : Dans le ciel

Les occultations lunaires ne sont visibles que depuis une petite fraction de la surface de la Terre. Comme la Lune est beaucoup plus proche de notre planète que les autres objets célestes, sa position dans le ciel diffère selon l’emplacement exact de l’observateur sur Terre en raison de sa grande parallaxe (différence de position apparente d’un objet par rapport à un arrière-plan, comme vu par des observateurs à différents endroits ou par un observateur en mouvement).

La position de la Lune vue de deux points sur les côtés opposés de la Terre peut varier jusqu’à deux degrés, soit quatre fois le diamètre de la pleine lune.

Cela indique que si la Lune est alignée pour passer devant un objet spécifique à un observateur positionné d’un côté de la Terre, elle apparaîtra jusqu’à deux degrés de distance de cet objet de l’autre côté du globe.

Sur la carte, des contours distincts montrent où la disparition d’Uranus est visible (en rouge) et où il sera possible d’assister à sa réapparition (en bleu). Les lignes pleines montrent où chaque événement est susceptible d’être visible à travers des jumelles à une hauteur raisonnable dans le ciel. Les contours en pointillés, à leur tour, indiquent où chaque événement se produit au-dessus de l’horizon, mais peuvent ne pas être visibles en raison du ciel trop clair ou de la Lune trop proche de l’horizon.

En dehors des contours (ce qui est le cas au Brésil), la Lune ne passe devant Uranus à aucun moment, ou se trouve sous l’horizon au moment de l’occultation.

Lire la suite:

Les prochaines planètes à recevoir une visite de la Lune ce mois-ci seront Mars (8), Vénus et Mercure (24), Saturne (26) et encore Jupiter (29). Cette série de conjonctions se produit parce que notre satellite naturel orbite autour de la Terre dans approximativement le même plan dans lequel les planètes orbitent autour du Soleil, appelé plan écliptique.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !