Une fusée sud-coréenne qui décollera de la base d’Alcântara arrive au Brésil

Une Fusée Sud Coréenne Qui Décollera De La Base D'alcântara Arrive

Tel que rapporté par Apparence numérique En mai, la startup aérospatiale sud-coréenne Innospace lancera sa première fusée depuis le centre de lancement d’Alcântara (CLA), le port spatial de l’Agence spatiale brésilienne (AEB) situé sur la côte nord-atlantique du Brésil, dans l’État du Maranhão, également appelé de la base d’Alcantara.

Selon la société, le lancement, qui devrait avoir lieu plus tard cette année, servira de test pour une fusée à un étage d’environ 16 mètres de haut appelée HANBIT-TLV.

Et le rover est déjà là. Selon le site Aeroflap, un Boeing 747-400, exploité par la compagnie américaine Compagnies aériennes nationalesa atterri à l’aéroport international Marechal Cunha Machado, à São Luís, samedi soir (3), amenant la fusée à bord.

Avant d’atterrir au Brésil, l’avion a décollé de Séoul (ICN) vendredi (2), faisant une escale technique à Dubaï et repartant pour São Luís vers 6 heures du matin samedi (heure de Brasilia).

Ce sera le premier vol d’essai suborbital pour valider le moteur du premier étage du HANBIT-Nano, un petit lanceur de satellites d’Innospace capable de transporter une charge utile allant jusqu’à 50 kg sur une orbite polaire (qui traverse les pôles de la planète), les quelque 500 km d’altitude.

D’après le site SpaceNewsla société sud-coréenne a signé un accord avec le Département brésilien des sciences et technologies aérospatiales (DCTA) pour lancer le système de navigation inertielle (SISNAV), un projet qui bénéficie du soutien d’AEB et du Financier d’études et de projets (Finep), sous la supervision de l’armée de l’air brésilienne.

La charge utile est un appareil de navigation qui utilise un ordinateur et des capteurs de mouvement et de rotation pour calculer en continu la position, l’orientation et la vitesse d’un objet en mouvement, sans avoir besoin de références externes.

Lire la suite:

Selon le porte-parole d’Innospace, Kim Jung-hee, la charge utile ne sera pas déployée dans l’espace lors de ce lancement test. « Le lancement du test permettra à DCTA de regardez que le système de navigation inertielle fonctionne correctement dans des conditions spécifiques telles que les vibrations, les chocs et les températures élevées qui se produisent tout au long du processus depuis le décollage et pendant le vol », a-t-il déclaré. « Si le lancement test du HANBIT-TLV réussit, nous commencerons à préparer un lancement test du Hanbit-Nano. »

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !