Artemis : la NASA signe un contrat milliardaire avec SpaceX pour un deuxième alunissage

Artemis : La Nasa Signe Un Contrat Milliardaire Avec Spacex

La mission sans pilote Artemis 1 n’est pas encore terminée et la NASA travaille déjà sur les futures missions de son nouveau programme d’exploration lunaire et spatiale après l’ère Apollo, qui s’est terminée en 1972.

Artemis 1 Quels sont les plans de la NASA
Lancement du vol Artemis 1, la première mission du nouveau programme d’exploration lunaire de la NASA, qui a eu lieu aux premières heures de mercredi (16). Image : NASA TV

Et nous ne parlons ni d’Artemis 2, une mission habitée qui répétera le chemin de l’actuelle, ni d’Artemis 3, à travers laquelle le complexe de véhicules Système de lancement spatial (SLS) lancera la capsule Orion pour enfin faire atterrir des astronautes sur la Lune pour la première fois depuis plus d’un demi-siècle.

L’agence lorgne déjà sur la mission Artemis 4, qui ne sera pas menée par sa puissante méga-fusée de 98 mètres de haut et de 2 600 tonnes, mais par un autre véhicule colossal, qui sera encore plus puissant : le Starship, de SpaceX. , 120 mètres de long.

Mardi dernier (15), la NASA a annoncé un avenant au contrat signé avec la société d’Elon Musk en avril, qui consistait à l’origine en 2,9 milliards de dollars (plus de 15,5 milliards de reais) pour le développement du Human Landing (HLS).

Avec ce complément dans l’accord, l’agence spatiale américaine investira 1,5 milliard de dollars supplémentaires (environ 8 milliards de reais) dans ce qui est traité comme «l’option B». D’après le site Nouvelles de l’espacel’option B couvre les mises à niveau de l’atterrisseur Starship adapté à la Lune et comprend également une deuxième mission d’atterrissage habitée.

Vaisseau spatial, vaisseau spatial SpaceX, sur la Lune, peint par la NASA
Représentation artistique d’un SpaceX Starship, avec l’autocollant de la NASA, sur le sol lunaire. Image : Space X

« La poursuite de nos efforts de collaboration avec SpaceX via l’option B renforce nos plans résilients de transport habité régulier vers la surface lunaire et l’établissement d’une présence humaine à long terme sous Artemis », a déclaré Lisa Watson-Morgan, responsable du programme HLS chez SpaceX. déclaration. « Ce travail critique nous aidera à nous concentrer sur le développement d’atterrisseurs lunaires durables et basés sur des services ancrés aux exigences de la NASA pour des missions récurrentes régulières sur la surface lunaire. »

Jusque-là, la mission Artemis 4 n’était destinée qu’à des travaux visant à construire la station spatiale Lunar Gateway, et ne comportait pas d’atterrissage.

SpaceX se prépare pour le vol d’essai de Starship

SpaceX poursuit les préparatifs de la première tentative de lancement orbital de Starship sur son site de test à Starbase à Boca Chica, au Texas. Lors d’un essai au feu statique effectué lundi (14), 14 des 33 moteurs Raptor de l’hélice Super Heavy du véhicule ont été mis à feu.

D’après le site espace.comon suppose que SpaceX continuera d’augmenter ce nombre de tirs statiques, tirant éventuellement les 33 moteurs du modèle Booster 7.

Selon Mark Kirasich, administrateur associé adjoint pour le développement du programme Artemis, la NASA suit de près l’ensemble de ce processus qui aboutira au premier essai en vol orbital du Starship, qui pour l’agence est considéré comme l’un des jalons du développement de la version vaisseau spatial lunaire.

Ce vol d’essai décollera de Starbase, envoyant la capsule Model Ship 24 dans un voyage orbital qui se terminera par une plongée d’atterrissage dans l’océan Pacifique près de l’île hawaïenne de Kauai. Le Booster 7 devrait atterrir dans le golfe du Mexique au large des côtes du Texas peu après son lancement.

Lire la suite:

Cependant, pour que tout cela soit possible, il faut d’abord attendre l’octroi de la licence de lancement, un document qui doit être délivré par la Federal Aviation Administration (FAA), sans date de sortie prévue.

Dans le même temps, SpaceX travaille à la construction d’un autre site de lancement pour Starship. La société modernise le LC39A historique du Kennedy Space Center (KSC) de la NASA en Floride pour accueillir les lancements de sa méga fusée, qui sera le véhicule spatial le plus grand et le plus puissant jamais lancé.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !