Artemis 1 : Des parties de la fusée sont peut-être tombées lors du lancement

Artemis 1 : Des Parties De La Fusée Sont Peut être

tandis que la mégafusée Système de lancement spatial (SLS) a décollé vers la Lune emportant la capsule Orion, aux premières heures du mercredi (16), certaines pièces se seraient détachées du complexe du véhicule. Pourtant, rien qui n’ait inquiété l’équipe chargée de lancer la mission Artemis 1, le vol inaugural du nouveau programme d’exploration lunaire de la NASA.

Artemis 1 Quels sont les plans de la NASA
Lancement du vol Artemis 1, la première mission du nouveau programme d’exploration lunaire de la NASA, qui a eu lieu aux premières heures de ce mercredi (16). Image : NASA TV

L’information vient du site SpacePolicyEn ligne, qui a entendu parler par deux responsables de l’agence d’une prétendue « libération de débris » au cours des premières secondes de l’ascension. Cela semble avoir été confirmé par Michael Sarafin, responsable du programme Artemis.

Selon la publication, il a déclaré qu ‘ »il y avait des soupçons que nous avions un rejet de débris au début de l’ascension », mais qu’il est « trop ​​​​tôt pour le dire avec certitude ».

Tel que rapporté par Apparence numérique, une bande d’environ trois mètres de calfatage isolant appelée RTV, destinée à combler un petit interstice à l’extérieur de la capsule Orion, a été endommagée par les vents très violents de l’ouragan Nicole, jeudi dernier (10). Après avoir nettoyé la fusée et détecté ce problème, les techniciens de la NASA se sont réunis et ont décidé de poursuivre le lancement, même avec les dégâts causés.

Les soupçons sont que précisément cette partie du véhicule s’est effondrée lors du lancement. Selon un message Twitter du journaliste spatial de CNBC Michael Sheetz, publié quelques heures seulement avant le décollage, l’animateur de la télévision de la NASA, Derrol Nail, a rapporté que l’équipe de lancement avait signalé une « libération possible » du RTV. « Il y a un capteur qui est desserré et qui est susceptible de tomber après le lancement », aurait déclaré Nail, selon Sheetz.

Ensuite, le journaliste a ajouté que la NASA avait évalué la situation et, réalisant que ce n’était pas grave, a donné le feu vert pour procéder au lancement.

Lire la suite:

« En supposant que le RTV se détache », a déclaré Sheetz, « on s’attend à ce qu’il heurte une structure d’adaptateur rigide en forme de cône entre l’Orion et l’ICPS qui peut résister à l’impact. »

Il est encore trop tôt pour dire si cela s’est réellement produit. En tout état de cause, l’agence garantit qu’elle n’a en aucun cas compromis le succès du lancement de la mission Artemis 1.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !