La mission DART de la NASA sera assistée par trois télescopes

La Mission Dart De La Nasa Sera Assistée Par Trois

Trois instruments sont déjà prêts à accompagner la mission DART (Double Asteroid Redirection Test) de la NASA, qui vise à rediriger l’orbite de l’astéroïde Dimorphos, le système binaire et Didymos et Dimorphos, prévue lundi prochain (23). Quiconque veut voir l’événement peut le suivre sur le site Web de la NASA, qui diffusera la collision en direct.

La mission DART a été conçue pour tester une technique de défense planétaire qui pourrait être utilisée si un gros astéroïde était détecté sur une trajectoire de collision avec la Terre. En plus du cubesat, qui documentera la collision, trois autres appareils surveilleront l’événement : les télescopes spatiaux James Webb, Hubble et Lucy.

Lors d’une conférence de presse, la planétologue de l’Université Johns Hopkins de Baltimore et responsable de la coordination pour DART, Nancy Chabot, a déclaré que « c’est une opportunité unique et un moment unique pour tirer parti de toutes les ressources possibles pour maximiser ce que nous avons appris ».

Depuis DART, les scientifiques veulent examiner comment un événement d’impact connu pourrait aider les futures missions de défense planétaire. Il convient de noter que ni Didymos ni Dimorphos ne représentent une menace pour la Terre, et cette situation ne changera pas après la collision.

Les membres de la mission s’attendent à ce que les images du site d’impact soient disponibles dans les trois minutes suivant le lancement. Le responsable de la transmission sera le petit cubesat, LICIA Cube, que DART a déployé plus tôt ce mois-ci.

On ne sait pas encore quelle sera la qualité des images de la mission.

On ne sait pas grand-chose sur la qualité et le type d’image que les télescopes adjacents pourront capturer, car ils n’ont pas été construits pour observer ce type d’événement. Dimorphos est beaucoup plus proche et se déplace beaucoup plus rapidement que les galaxies que James Webb a été conçu pour capturer.

Lors de la conférence de presse de l’entreprise qui s’est tenue jeudi dernier (22), le scientifique du programme DART, Tom Statler, a déclaré que le JWST est confronté à un deuxième défi, à savoir que le télescope doit régulièrement regardez les étoiles guides et se réajuster, ce qui se traduit par un certain retard dans le début des observations de collision.

Le télescope Hubble a ses propres restrictions, car il sera du « mauvais » côté de la Terre au moment de l’impact. Il commencera les observations environ 15 minutes après l’impact. Cependant, cette situation était déjà prédite par les astronomes.

Certains instruments de la mission Lucy ont été affectés à l’observation de l’impact. Lucy a été lancée pour étudier la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Cependant, alors que Lucy est toujours proche de la Terre, elle peut être en mesure de capturer l’impact.

Pour déterminer si la mission a été un succès ou non, il suffit aux personnes impliquées dans le projet de mesurer le changement d’orbite de Dimorphos. Un autre objectif pour les scientifiques à partir de cette observation est de comprendre les nombreuses autres caractéristiques de la Lune, notamment sa rotation et sa structure.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !