Poutine refait une menace nucléaire contre l’Ukraine : « ce n’est pas du bluff »

Poutine Refait Une Menace Nucléaire Contre L'ukraine : "ce N'est

Le président russe Vladimir Poutine a de nouveau proféré des menaces concernant une éventuelle attaque nucléaire contre l’Ukraine. Dans une déclaration à la télévision d’Etat ce mercredi (21), le président a également annoncé une « mobilisation partielle » des réservistes russes en âge de combattre.

Dans le discours, l’un des plus incisifs depuis le début du conflit, que Poutine refuse d’appeler une guerre, le président russe a déclaré qu’il utiliserait « tous les moyens » nécessaires à la défense du pays et a ajouté : « ce n’est pas un bluffer ». . La mobilisation devrait concerner environ 300 000 réservistes.

« Le chantage nucléaire a été utilisé, et nous ne parlons pas seulement du bombardement de l’usine de Zaporijia. Mais aussi des déclarations de hauts représentants de l’OTAN sur la possibilité d’utiliser des armes de destruction massive contre la Russie. Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple. Ce n’est pas un bluff », a déclaré Poutine.

Le président russe a évoqué le bombardement de la centrale de Zaporijia, la plus grande centrale nucléaire d’Europe, qui a mis le monde en état d’alerte. Les attaques successives sur le site auraient causé des dommages à une ligne électrique, entraînant l’arrêt de plusieurs transformateurs dans le réacteur numéro 6.

La menace nucléaire arrive à un moment difficile pour les Russes

Cette déclaration ferme intervient à une époque de revers pour les Russes dans la guerre. La semaine dernière, une offensive éclair des forces ukrainiennes a repris une partie des territoires conquis par les envahisseurs et a suscité des critiques contre Poutine pour un prétendu manque d’actions plus efficaces dans la guerre.

Depuis le début du conflit, le président russe a refusé de qualifier l’invasion de guerre, ce qui rend difficile pour le pays la mobilisation des réservistes. Avec la nouvelle déclaration de Poutine, le statut semble commencer à changer. Le gouvernement a également l’intention d’organiser des référendums sur les territoires conquis jusqu’à présent pour l’annexion à la Russie.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !