Un dinosaure « momifié » à la peau préservée découvert au Canada

Un Dinosaure « Momifié » à La Peau Préservée Découvert

Des parties d’un dinosaure fossilisé ont été trouvées sur les pentes du parc provincial des dinosaures en Alberta, au Canada. Ce qui a le plus retenu l’attention des chercheurs dans cette découverte, c’est que l’animal gardait sa peau, tout comme les momies.

Le paléoécologue de l’Université de Reading, Brian Pickles, qui dirigeait les recherches, a identifié les pièces comme appartenant à un type d’hadrosaure. C’est une espèce herbivore, qui mesurait environ 4 mètres de long et était communément trouvée à la fin du Crétacé, il y a entre 75 et 65 millions d’années.

Brian Pickles a déclaré que, compte tenu de la taille de la queue et du pied, l’animal trouvé est probablement un jeune hadrosaure, alors que cette espèce est capable d’atteindre 10 mètres de long à l’âge adulte. Les prochaines fouilles permettront de démêler d’autres particularités et d’encourager de nouvelles recherches, notamment sur l’apparence de cet herbivore.

Un dinosaure momifie a la peau preservee decouvert
Image : Schéma des parties et structures exposées du dinosaure et de ce qui pourrait arriver, lors des prochaines fouilles. Crédits : Musée royal Tyrrell de paléontologie

D’après ce qui a été trouvé (queue et pied arrière droit) et l’état de conservation de ces structures corporelles, les scientifiques sont convaincus que le squelette complet est intact à cet endroit. On pense que la bonne conservation de sa peau est due au fait qu’elle a été recouverte rapidement après sa mort, survenue il y a probablement 76 millions d’années.

Les organes internes des dinosaures peuvent être préservés

Pickle est enthousiasmé par les futures fouilles. Il a dit que « si nous sommes très chanceux, certains des autres organes internes peuvent également être préservés ». Découvrir cela prendra encore du temps, car ce type d’effort doit être fait de manière délicate et méticuleuse afin que la pierre, qui abrite le fossile, ne soit pas détruite d’une manière qui compromettrait également la dépouille mortelle.

Pour l’instant, la pierre sera envoyée au Royal Tyrrell Museum of Paleontology, où les chercheurs extrairont le reste du fossile. On espère que le crâne est intact, avec lui il sera possible d’identifier exactement quelle espèce d’hadrosaure a été trouvée. Avec le reste du corps, les chercheurs pourront établir comment s’est déroulé le développement de cet animal jusqu’à ce qu’il atteigne le stade adulte.

Via : Alerte scientifique

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !