Un astronaute dit que le voyage dans l’espace est un « mal nécessaire » pour sauver le monde

Un Astronaute Dit Que Le Voyage Dans L'espace Est Un

Après avoir passé six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS) l’an dernier, l’astronaute français Thomas Pesquet a mis en garde contre les effets du changement climatique, visibles même depuis l’espace. Il croit qu’investir dans l’exploration spatiale peut avoir un effet bénéfique, même s’il contribue, d’une certaine manière, à l’émission de gaz à effet de serre.

Lui, qui s’est déjà rendu dans l’espace en 2016, a déclaré que les conséquences de l’activité humaine sont devenues encore plus évidentes lors de cette dernière visite. De son point de vue sur la planète, l’astronaute a vu les glaciers reculer et les phénomènes météorologiques extrêmes se multiplier.

En plus d’être astronaute, Pesquet est également ambassadeur de bonne volonté pour l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ainsi, à bord de l’ISS, il a soutenu la recherche de la FAO sur l’innovation agricole et les méthodes de production alimentaire.

Selon Pesquet, « quand on regarde la Terre depuis la station spatiale, c’est absolument magique ». Il souligne que malgré la proximité de la planète, la sensation d’immensité habituellement ressentie au sol est atténuée. « Lorsque vous prenez du recul et que vous voyez la Terre dans son intégralité, vous comprenez soudain que nous vivons dans une oasis dans le cosmos. » Il a assuré que cette vision et cette prise de conscience lui ont donné envie de valoriser la Terre et de la protéger.

Selon l’astronaute, les effets du changement climatique sont de plus en plus intenses d’année en année. « Ma première mission était 2016-2017, et ma deuxième mission était cinq ans plus tard, en 2021. J’ai pu voir une augmentation nette de la fréquence et de la force des événements météorologiques extrêmes comme les ouragans, comme les incendies de forêt », a-t-il déclaré.

Il y a de l’espoir pour la planète Terre

Heureusement, Pesquet voit une porte au bout du tunnel, y compris l’exploration spatiale comme moyen d’aider la planète, après tout, « nous avons des satellites qui peuvent observer la Terre et mesurer des variables telles que la hauteur des vagues, la température de la mer, la glace dans le recul des calottes polaires ».

De plus, il a dit qu’il y a plusieurs expériences en cours qui visent à protéger la Terre. Parmi les exemples cités par l’astronaute figure le comportement des fluides en orbite. Cette recherche vise à comprendre comment le mouvement du magma et de la lave au sein de la planète, et le mouvement des vagues dans l’océan, peuvent aider à prédire certains des événements météorologiques les plus extrêmes qui affectent notre environnement.

La nécessité de limiter les ressources telles que l’eau, la nourriture et même l’oxygène à bord de la Station spatiale internationale a apporté d’autres perspectives à Pesquet. Il pense qu’une technique similaire pourrait être utilisée sur Terre. « Je pense que les gens sur Terre peuvent en apprendre beaucoup sur la façon dont la technologie spatiale traite l’eau, comment nous recyclons l’eau, comment nous recyclons l’oxygène dans l’air », a déclaré l’ambassadeur FAO/ONU.

Les explorations spatiales ne sont pas respectueuses de l’environnement

Thomas Pesquet reconnaît que les voyages spatiaux sont aussi producteurs de gaz à effet de serre, mais pour lui, voyager est un « mal nécessaire ». Pourtant, les Français estiment que les effets négatifs et positifs doivent être pesés et considérés dans leurs justes proportions. « Il y a si peu de lancements de fusées que par rapport à l’aviation, aux voitures ou à d’autres industries, notre impact est négligeable », a-t-il affirmé.

Regardant vers l’avenir, l’astronaute se dit optimiste, car « nous sommes assez créatifs, nous avons la technologie et nous avons la volonté. Si nous pouvons faire voler une station spatiale, alors nous pouvons sauver la planète.

Via : CNN World

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !