Astra effectue un essai au feu statique sur le moteur de son futur super propulseur

Astra Effectue Un Essai Au Feu Statique Sur Le Moteur

Jeudi dernier (1), Astra, une société aérospatiale basée en Californie, aux États-Unis, a publié des images d’un test de feu statique effectué sur l’un des moteurs de la Rocket 4, une superhélice qui devrait faire ses débuts en 2023.

« Test des moteurs pour notre nouveau système de lancement », a posté la société sur Twitter, sans révéler aucun détail sur la procédure.

En août, Astra a annoncé qu’elle arrêtait la production de sa gamme de propulseurs Rocket 3 après de nombreux échecs à se concentrer sur la « prochaine version de son système de lancement ». L’objectif est de créer un véhicule plus puissant, avec une meilleure fiabilité et capacité, et une production accélérée.

Le problème le plus récent s’est produit le 12 juin, lorsque le lanceur 0010 (LV0010) a connu une anomalie de deuxième étage quelques minutes après avoir quitté la Terre.

Deux CubeSats de la NASA, les premiers d’une flotte de six satellites conçus pour suivre les ouragans, ont été perdus à l’époque.

Selon Astra, les propulseurs Rocket 4 dépasseront dix fois la masse de levage du modèle précédent, avec une capacité de charge utile de 600 kg, pour envoyer de plus grandes flottes de constellation en orbite.

Lundi dernier (29), deux sociétés ont signé avec Astra pour recevoir leurs moteurs spatiaux pour l’intégration de petits satellites commerciaux en orbite terrestre. D’après le site espace.comle fabricant de satellites OneWeb et le géant de l’aérospatiale Airbus participent à cet accord par le biais d’un coentreprise (partenariat commercial stratégique).

« Nous voulons faire plusieurs vols d’essai et tester tous les composants du système, les moteurs, les étages, le logiciel, ainsi que l’électronique », a déclaré le PDG d’Astra, Chris Kemp.

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !