Maritime Launch veut lancer des fusées durables en 2023

Maritime Launch Veut Lancer Des Fusées Durables En 2023

Maritime Launch vise, dès 2023, à réaliser des missions spatiales avec des fusées équipées de technologies propres. La construction du port spatial de la Nouvelle-Écosse a été approuvée lundi (29).

La nouvelle installation rejoint celles de Cornwall (Royaume-Uni), d’Australie, de Nouvelle-Zélande et d’Écosse sur un marché en croissance constante. En 2020, le lancement de missions spatiales privées a généré 9,25 milliards de dollars en 2020, selon une enquête réalisée par une fondation spatiale.

Les fusées d’aujourd’hui peuvent envoyer des dizaines de petits satellites dans l’espace, tandis que de grandes entreprises telles que SpaceX et Firefly se font concurrence pour amener des cubesats, des nanosatellites et des expériences scientifiques dans l’espace.

Maritime Launch dit qu’il parie sur les entreprises spatiales du monde entier qui « choisissent d’établir une présence commerciale » près de la ville éloignée de Canso, le long de l’océan Atlantique, en Nouvelle-Écosse.

La première mission de l’entreprise aura lieu en 2023 avec une fusée de la startup Reaction Dynamics, située à Québec. En 2022, les entreprises ont signé une lettre d’intention, dans le but de lancer davantage de fusées plus petites, si la première mission décolle vraiment.

Maritime Launch veut lancer des fusees durables en 2023
Animation de la rampe de lancement du port spatial de la Nouvelle-Écosse (Image : Handout/Maritime Launch)

La lettre prédit également une éventuelle mise à niveau vers des fusées de milieu de gamme une fois que Reaction Dynamics sera prêt à aller de l’avant avec un plan d’affaires qui permettra le lancement de mégaconstellations de satellites en orbite.

Reaction Dynamics, bien que non testé dans les vols spatiaux, tente de se démarquer de la concurrence avec des fusées de technologie propre, utilisant un oxydant liquide et un carburant à base de polymère solide. Son moteur-fusée est en phase de test, selon la société.

La société affirme également avoir amélioré les performances des moteurs-fusées hybrides, qui utilisent une combinaison de propulseur solide et liquide pour augmenter les charges utiles dans les airs.

La version Reaction Dynamics, disent ses employés, crée 60% moins de dioxyde de carbone (gaz à effet de serre) que la concurrence. L’entreprise peut également utiliser du plastique recyclé dans le carburant, a déclaré un porte-parole au Collège Polytechnique de Montréal en 2021.

Avec des informations de Space.com

Image en vedette : Divulgation/Lancement maritime

Avez-vous regardé les nouvelles vidéos sur Youtube du look numérique ? Abonnez-vous à la chaîne !