Le département américain de la Défense crée un bureau pour suivre les ovnis

Le Département Américain De La Défense Crée Un Bureau Pour

Dans un communiqué publié mercredi (20), le département américain de la Défense (DoD) a annoncé la création d’un bureau de suivi des objets volants non identifiés (OVNI), actuellement appelé phénomènes aériens non identifiés (UAP).

OVNIS le Pentagone publie plus de 1 500 pages.webp
Image : Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP)

Plusieurs audiences et réunions confidentielles ont eu lieu dans les couloirs du Congrès ces derniers mois, et de nombreux législateurs ont exprimé leur inquiétude quant au fait que l’espace aérien du pays pourrait ne pas être aussi sûr qu’il était censé l’être, compte tenu des nombreuses observations d’objets étrangers signalées par des aviateurs et d’autres.les soldats des Forces Armées.

Surnommé All Domain Anomaly Resolution Office (AARO), le nouveau bureau a été créé au sein du sous-secrétaire à la Défense pour le renseignement et la sécurité et sera dirigé par Sean Kirkpatrick, ancien scientifique en chef du Centre pour les missiles et le renseignement spatial de l’Agence de renseignement. .

Selon le communiqué, le nouveau bureau coordonnera les efforts du DoD et du gouvernement fédéral pour « détecter, identifier et attribuer des objets d’intérêt dans les installations militaires, les zones opérationnelles, les zones d’entraînement, l’espace aérien à usage spécial et d’autres zones d’intérêt, et, si nécessaire, atténuer les menaces liées à la sécurité des opérations et à la sécurité nationale ».

Selon la sous-secrétaire à la Défense Kathleen Hicks, le bureau sera « le point focal du DoD pour toutes les activités liées à l’UAP » et aura six principaux axes d’effort : surveillance, collecte et rapport ; capacités et conception du système ; opérations et analyses de renseignement; atténuation et défaite; gouvernance; et la science et la technologie.

« Les points d’intérêt que le bureau tentera de détecter et d’identifier comprendront des objets anormaux, non identifiés, aériens, sous-marins et transmédias », indique le communiqué. D’après le site espace.comles objets qui peuvent voyager entre les domaines sont classés comme transmédia, tels que les véhicules capables de passer du vol aérien au vol spatial ou du voyage sous-marin à l’air.

La création de cette nouvelle organisation n’est que la dernière politique adoptée par le gouvernement américain ces derniers mois dans le but de mieux comprendre les ovnis. En juin, la NASA a commandé un panel conçu pour enquêter sur ces phénomènes, dans le but secondaire de supprimer une partie de la stigmatisation ou du tabou associé au sujet.

« L’une des choses que nous espérons tangentiellement faire partie de cette étude, juste en parler ouvertement, est d’aider à éliminer une partie de la stigmatisation qui y est associée », a déclaré Daniel Evans, administrateur associé adjoint adjoint pour la recherche à Direction des missions scientifiques de la NASA, lors d’une conférence de presse tenue à l’époque. « Cela donnera évidemment plus d’accès aux données, plus de rapports, plus d’observations, etc. C’est donc une autre chose que nous essayons d’accomplir. »

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !