La Chine construit son propre télescope spatial

Thumbnail

En plus d’une station spatiale, la Chine développe également son propre télescope spatial pour observer l’univers. Baptisé CSST (China Space Station Telescope) et surnommé «Xuntian» (quelque chose comme «fouille dans le ciel»), l’équipement peut être lancé en 2024.

Le télescope chinois sera équipé d’une lentille de 2 mètres de diamètre, comparable à celle de Hubble. La résolution sera également similaire, mais le champ de vision sera 300 fois plus grand. Cela permettra au télescope d’observer 40% du ciel sur une période de 10 ans, à l’aide d’une caméra dotée d’un capteur de 2,5 milliards de pixels.

« Le télescope sera installé dans un module optique capable de voler indépendamment en orbite pour une plus grande efficacité », a déclaré en mars Zhou Jianping, concepteur en chef du programme de vols spatiaux habités en Chine.

«Nous allons le faire voler à peu près en orbite commune avec la future station spatiale. Cela nous aidera à faire le plein du télescope et à effectuer des mises à jour en orbite », a ajouté Jianping. La facilité d’entretien est cruciale: au cours de ses 31 années d’exploitation, Hubble a nécessité de multiples réparations et mises à niveau.

Illustration du télescope spatial chinois CSST en orbite.  Image: CNSA

Illustration de la CSST en orbite. Image: CNSA

Selon l’agence de presse Xinhua, quatre centres de recherche astronomique sont en cours de construction en Chine pour travailler avec les données produites par le télescope, qui effectuera des observations en lumière visible et ultraviolette.

Parmi les objectifs astronomiques de la CSST figurent l’étude des propriétés de l’énergie noire et de la matière, la structure à grande échelle du cosmos et la formation et l’évolution galactique, selon un article publié en 2019 par des membres des Observatoires astronomiques nationaux chinois. Le télescope devrait également collaborer à la détection et à la recherche d’objets trans-neptuniens (TNO) et d’objets géocroiseurs (NEO).

La Chine se prépare actuellement au lancement du module central de sa station spatiale, appelé Tianhe («Harmonie céleste»), qui devrait se faire à l’aide d’une fusée Long March 5 en avril prochain.

La source: Space.com