Une tempête magnétique pourrait atteindre la Terre plus tard cette semaine

Une Tempête Magnétique Pourrait Atteindre La Terre Plus Tard Cette

Un nuage de particules chargées s’approche lentement de la Terre et, s’il entre en contact avec notre planète, il pourrait provoquer un orage magnétique, selon les estimations météorologiques faites par le site Space Weather, qui anticipe une éventuelle arrivée plus tard cette semaine.

Une telle tempête se produit lorsque le champ magnétique terrestre interagit avec des particules suralimentées provenant des vents solaires. Ils se produisent avec une certaine fréquence, mais sont généralement faibles et ne donnent aucun avertissement. Cependant, si elles sont plus fortes que la moyenne, de telles occasions peuvent causer des problèmes dans les équipements électroniques et même interrompre les services de communication qui dépendent des satellites.

Au début de l'animation, un flash lumineux montre une éjection de masse coronale : un phénomène solaire peut déclencher un orage magnétique qui affecte les systèmes électroniques sur Terre
Au début de l’animation, un flash lumineux montre une éjection de masse coronale : un phénomène solaire peut déclencher un orage magnétique qui affecte les systèmes électroniques sur Terre (Image : NASA/Reproduction)

Les experts classent un orage magnétique à différents degrés : tout indique que l’événement de cette semaine appartient à la classe G1, le type le plus léger qui existe et, par conséquent, ne devrait pas causer de difficultés à nos systèmes. Les tempêtes de ce type peuvent affecter des ressources minoritaires, mais leur effet principal est une augmentation du spectacle de lumière du ciel appelé « aurore ».

Selon les experts, le nuage de particules provient d’une éjection de masse coronale (CME) à plus petite échelle éjectée par le Soleil le 15 juillet. L’interaction avec la Terre – si elle se produit – est prévue pour mardi prochain (19). L’éjection en question peut être vue dans le clip ci-dessus, à partir d’une vidéo prise par le Solar Dynamics Observatory de la NASA, l’agence spatiale américaine.

Dans tous les cas, les autorités compétentes n’ont émis aucun type d’alerte ou d’avis de protection, il est donc peu probable que cette tempête fasse une différence dans les systèmes importants, qui disposent généralement de sauvegardes pour d’éventuels crashs.

Parlons maintenant du scénario hypothétique de «l’apocalypse Internet»…

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !